13 avril 2009 - 00:00 |

La Chronique Matières du jeudi

Les softs sont globalement haussiers


(09/04/09) CACAO Les cours du cacao ont joue au yoyo cette semaine, s’effondrant pour ensuite remonter le jour suivant. Le 9 avril, avant le week-end de Pâques, le contrat mai a gagné £ 17 à 1 842 la tonne à Londres et celui de juillet a pris $3 à $ 2 556 la tonne à New York. Et pourtant la demande marque de sérieux signes de ralentissement à cette période de Pâques, une des périodes clés avec Noël pour les ventes de chocolat. Le cacao ne semble plus être le remède contre la crise. En Allemagne, les broyages au 1er trimestre 2009 sont en recul de 21,3% à 80 401 t, et ils avaient déjà chuté de 17% au dernier trimestre 2008. C’est un signal fort pour le pays qui représente environ 1/3 des broyages pour l’Europe et la Suisse. La demande des chocolatiers chutent, et tout particulièrement celle en provenance des pays de l’Europe de l’Est et de la Russie. Une baisse de la demande qui pourrait atteindre 20% en 2009. Les consommateurs mangent moins de chocolat et de moindre qualité, où le beurre de cacao est remplacé par des huiles végétales. Les stocks de beurre s’accumulent, estimés en 50 et 70 000 t en Europe, soit 10 à 15 000 t de plus qu’habituellement. En Malaisie, premier broyeur en Asie, au moins 10 000 t de beurre sont aussi stockés, soit on plus haut niveau depuis 2002, et une dizaine de broyeurs ont coupé leur achat de fèves et diminuer leur activité. Même situation en Indonésie où 14 entreprises de transformation ont cessé temporairement leur opération et où les broyages chuteraient à 120 000 t en 2009, soit 29% de moins qu’en 2008.
La faiblesse de la demande en 2009, conjuguée à une amélioration de l’offre, devraient conduire à un excédent de cacao de plus de 100 000 t en 2009/10 a estimé Jan Vingerhoets de l’International Cocoa Organization (ICCO). L’organisation a également revu son estimation du déficit en 2008/09 en dessous de 100 000 t. Quant aux prix, Jan Vingerhoets estime qu’ «ils vont baissé par rapport à leur niveau actuel, se dirigeant vers $ 2 300 et peut être $2 000».

CAFÉ Le marché était aussi haussier à New York et Londres le 9 avril avant le long week-end Pascal. Globalement le marché pratiquement inchangé au niveau des futures, remarque un courtier. Il observe un net regain d’intérêt pour les Robusta et particulièrement pour les basses qualité. Même tendance observée depuis plusieurs semaines sur les cafés lavés de Colombie qui sont rares et dont la valeur s’apprécie. En revanche, en Arabica nature les stocks d’invendus augmentent.
En Côte d’Ivoire, les arrivées de café Robusta aux ports ont atteint 70 529 tonnes au 29 mars pour la campagne 2008/09 (juillet-juin). L’année dernière, elles s’élevaient à 43 000 t sur la même période.
Les recettes d’exportation de café en Ouganda ont fortement chuté en mars, en recul de 34% à $ 23,9 millions par rapport à mars 2008, selon l’Uganda Coffee Development Authority (UCDA). En volume, les exportations accusent une baisse de 8% à 256 579 sacs de 60 kilos. En 2008/09 (octobre-septembre), l’Ouganda projette d’exporter 3,5 millions de sacs, contre 3,2 millions en 2007/08.

COTON Le coton a chuté le 9 avril perdant 0,31 à 48,41 cents la livre pour le contrat de mai, celui de juillet cédant 0,66 cents, mettant fin à deux semaines de hausse. La veille, le coton avait atteint un plancher de deux mois à 48,42 cents la livre pour le contrat de mai. L’USDA a publié en cette fin de semaine deux rapports. Le premier sur l’offre et la demande mensuelle relève les exportations américaines 2008/2009 à 12,5 millions de balles (480 livres) et les stocks mondiaux pour la saison 2008/2009 ont été réajustés à la hausse de 62,55 millions de balles à 63,43 millions. Le second rapport sur les exportations hebdomadaires situe les ventes de coton américain à 390 000 balles (500 livres), contre 432 000 dans le rapport de la semaine précédente.

HUILE DE PALME Les cours de l’huile de palme ont marqué une forte hausse cette semaine. En Malaisie, ils ont atteint à plus haut de 6 mois le 9 avril, clôturant à 2 269 ringgits la tonne soutenus par la chute des stocks chez le second producteur mondial. Et les stocks en Malaisie ont effectivement chuté de 12,89% en mars à 1 363 657 tonnes, soit sont plus bas niveau depuis juillet 2007. Les stocks diminuent par une consommation tant domestique qu’à l’exportation soutenue que la production pourtant en légère hausse ne parvient pas à satisfaire. La production en mars à 1 275 736 t progresse de 7,44% par rapport à février.

RIZ La reprise de la production mondiale et les larges disponibilités exportables dans les principaux pays exportateurs (Thaïlande, Vietnam, Pakistan) ont une nouvelle fois affaibli les cours mondiaux du riz en mars, souligne Patricio Méndez del Villar dans son rapport mensuel Osiriz. Il note que seule l’Inde maintient encore des mesures de limitation des exportations mais elles devraient être levées dans les prochaines semaines, ce qui pourraient entraîner de nouvelles baisses des prix mondiaux.
Pour l’Afrique, Patricio Méndez del Villar estime que les importations devraient diminuer de 3% à 9,3 millions de tonnes en 2009. Il remarque que de plus en plus d’investisseurs internationaux d’Asie et du Moyen-Orient s’intéressent aux terres agricoles d’Afrique sans que l’on puisse à ce jour mesurer leur impact en termes économique mais aussi de sécurité alimentaire pour les populations locales.

THE Les ventes aux enchères au Kenya ont atteint 79,8 millions de kilos au premier trimestre 2009, soit 16,6% de plus que sur la même période en 2008 où les événements politiques avaient perturbé le transport et les activités au début de l’année. Les prix sont fermes cette semaine appuyés par une demande soutenue en provenance d’Egypte et du Royaume-Uni.
Au Rwanda, les mauvaises conditions climatiques ont fait chuté la production de thé de 18% à 1 479 tonnes en février (1 802 t en janvier 2009). En valeur, les exportations s’inscrivent aussi en baisse à $3,18 millions en février contre 3,23 millions le mois précédent.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +