13 avril 2018 - 01:00 |

Baisse des superficies de coton mais hausse de production en 2018/19 en Afrique de l'Ouest, selon l'USDA

La totalité des superficies cotonnières au Burkina Faso, au Tchad, au Mali et au Sénégal baisseraient à 1,67 million d'hectares durant la campagne 2018/19 (août à juillet), rapporte le Département américain de l'agriculture (USDA). Ceci serait lié à une baisse des crédits octroyés à la filière et à un accès limité aux intrants notamment au Burkina et au Tchad.

Cependant, la production progresserait de 4% à 2,86 millions de bales de 480 lb, les producteurs étant stimulés par des cours mondiaux en hausse, une météorologie favorable et une meilleure gestion des ravageurs.

Les exportations sont, par conséquent, attendues en hausse de 3%, les disponibilités devant être plus élevées et la demande internationale plus forte, poursuit l'USDA.

Au Burkina Faso, les superficies sont attendues en baisse de 6% par rapport aux 850 000 ha de 2017/18, avec une production qui atteindrait 1,39 millions de balles, si la météo est de la partie et les intrants disponibles ; les stocks 2018/19 demeureraient inchangés à 10 000 balles.

L'USDA estime que les exportations burkinabès seraient de 1,365 million de balles, en progression de 7%. Le Vietnam et le Bangladesh en seraient les plus importants importateurs. Notons que les achats du Bangladesh ont quasiment triplé en 2017, à 523 000 balles par rapport à 2016. D'autres clients majeurs du Burkina ont été la Turquie avec 150 000 balles, l'Inde avec 119 000 balles, l'Egypte avec 65 000 balles, la Chine avec 46 000 balles et la Thaïlande avec 19 000 balles.

Selon certaines sources, il y aurait encore de la demande pour des semences de coton Bt au Burkina même si officiellement le pays a cessé en 2016/17 d'en distribuer suite au différend avec Monsanto.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +