13 juin 2019 - 15:52 |

Seulement 25% des intrants utilisés en Afrique de l'Ouest sont certifiés

En matière d'utilisation d'intrants agricoles certifiés et de qualité, on est loin du compte en Afrique de l'ouest. Seulement 25% des intrants utilisés par les producteurs sont certifiés, ce qui expliquerait les bas rendements et les faibles récoltes, a souligné le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (Coraf) à l'occasion d'une rencontre mardi et mercredi à Dakar entre les principaux acteurs de l’industrie semencière en Afrique de l’Ouest.

Cette rencontre, organisée par le Coraf et  la Fondation africaine pour les technologies agricoles (AATF), avait pour objectif d'évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Règlement régional harmonisé sur les semences adopté en 2008 par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et en 2009 par l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa).

Or, ces 25% d'intrants certifiés utilisés sont à rapprocher des 70% qui avaient été fixés comme objectif, a indiqué le représentant du Coraf, Yankhoba Diallo.

Lors de cette rencontre, il a été rappelé l'importance de créer un environnement favorable à la croissance de l’industrie semencière, notamment en facilitant la circulation des produits dans tous les pays ouest-africains.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +