13 juillet 2017 - 16:15 |

La Chine et la France sur les rangs pour moderniser le port de Banjul en Gambie

Les groupes chinois China Communications Construction Company (CCCC) et français Bolloré ont déposé des offres pour la modernisation du port de Banjul, qui dispose d’un fort potentiel stratégique. Ceci consisterait le premier grand projet d’infrastructures en Gambie depuis le départ de l’ex-président Yahya Jammeh, resté au pouvoir durant plus de 20 ans.

Abdoulie Tambedou, directeur de l’Autorité des ports de Gambie, a confirmé à Reuters que plusieurs offres avaient été faites, précisant que les Chinois seraient intéressés pour investir €140 millions dans l’infrastructure. Pour Bolloré, le montant n’a pas été précisé, mais l’offre concerne à la fois l’infrastructure et la concession. Le chantier pourrait prendra entre 30 et 36 mois a précisé Abdoulie Tambedou.

La Chine et la Gambie ont renoué leurs relations diplomatiques en mars 2016, la Gambie ayant reconnu le principe d’une seule Chine et rompu ses relations avec Taïwan en 2013. Le nouveau gouvernement du président Adama Barrow a réaffirmé cette position en février. Mais, la Chine est aussi un marché important pour les exportations de Gambie, essentiellement constituées d’arachides, de bois, noix de cajou, poisson et fruits.

 

Filières: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +