13 août 2012 - 10:33 |

Légère reprise sur le marché de l’anacarde

Mais l’activité en Côte d’Ivoire demeure lente

(13/08/2012)

La commercialisation de l’anacarde continue de tourner très lentement en Côte d’Ivoire, rapporte le dernier rapport de marché de Rongead. Dans les régions de production, les prix varient fortement selon les acheteurs et la qualité. Certains groupements de producteurs ont de la noix brute d’une qualité encore acceptable lorsqu’ils ont conservé du produit du début de campagne dans de bonnes conditions et ils arrivent ponctuellement à négocier des ventes groupées à FCFA 200 le kilo directement avec des grossistes ou des exportateurs. En revanche, le produit de très mauvaise qualité ne trouve preneur en général qu’entre FCFA 100 et 125, le plus souvent auprès des pisteurs. Au port, il reste encore des stocks importants de l’ordre de plusieurs milliers de tonnes mais en baisse par rapport au début du mois de juillet.

Quant au marché international, le rapport de Rongead souligne une très légère reprise des achats au début de la semaine dernière ce qui a légèrement fait remonter les prix FOB en Inde dans une fourchette allant de $ 3,2 à 3,4 la livre (FCFA 3696 et 3927), les prix pratiqués au Vietnam restent jusqu’à présent entre $ 3,1 et 3,2 (FCFA 3580 et 3696 le kilo).

Quant aux noix brutes, les prix restent relativement inchangés, $ 1000 la tonne pour le Bénin, $ 850 pour la Côte d’Ivoire, autour de $ 1200 pour le Sénégal et de la Guinée Bissau.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +