13 septembre 2017 - 08:45 |

Le groupe marocain Addoha-Cimaf se lance dans la riziculture et la sacherie en Côte d'Ivoire

Le groupe marocain Addoha-Cimaf, spécialisé dans l'immobilier et la cimenterie, va investir dans un projet agro-industriel de riziculture en Côte d'Ivoire, a annoncé lundi son président Anas Sefrioui à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly.

"Dans l’agriculture, notre objectif est de nous lancer (…) sur une production d’à peu près 100 à 125 000 tonnes de riz par an. C’est un investissement très important qui aura pour conséquence à peu près 2 500 emplois " a-t-il déclaré, rapporte Financial Afrik. Le montant de l'investissement n'a pas été précisé, ni son lieu ou la date de démarrage du projet.

Addoha-Cimaf a également en projet la construction d'une "sacherie moderne" à Abidjan qui fabriquerait à terme 160 millions de sacs par an.

Notons que le groupe développe un projet rizicole également au Sénégal, de l'ordre de FCFA 75 milliards (€ 114 millions) pour produire 115 000 t de riz paddy.

En Côte d'Ivoire, depuis le début de la décennie, Addoha opère une cimenterie à Abidjan (1 million de tonnes) et vient d'en achever une seconde à San Pedro (1 Mt), a annoncé Anas Sefrioui. Une troisième, de 500 000 t, est prévue à Bouaké, tandis que le groupe marocain développe un programme de construction de 10 000 logements à Abidjan, dont la première livraison débutera à partir du premier trimestre 2018.

L'année dernière, dans le rapport annuel du groupe, le président d'Addoha avait déclaré vouloir continuer "notre expansion sur le continent au travers des projets que le groupe mène en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Sénégal", l'objectif étant "de porter la contribution des activités africaines à hauteur du ¼ du chiffre d’affaires du groupe".

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +