13 octobre 2011 - 00:00 |

La Chronique Matières du jeudi

La tension s’accentue sur le marché du riz


(13/10/2011)

CACAO Les cours du cacao se sont repris aidés par la reprise du dollar mais aussi par la publication des chiffres des broyages européens au troisième trimestre en forte hausse. A 377 388 tonnes, ils ont progressé de 14% par rapport au 3ème trimestre 2010, soutenus notamment par les broyages allemands (+36% à 128 288 tonnes). Des chiffres au-dessus des attentes du marché mais qu’il faut nuancer avec les troubles en Côte d’Ivoire du début de l’année. En outre, les amples récoltes anticipées en Afrique de l’Ouest et le fort excédent de l’offre sur la demande pèsent sur le marché du cacao.
La réforme de la filière cacao en Côte d’Ivoire devrait être lancée au plus tard en novembre selon le ministre ivoiriens des Finances, Charles Koffi Diby. Les arrivées dans les ports de la nouvelle récolte ont atteint environ 21 000 tonnes depuis le 9 octobre. Le montant pourrait être doublé, mais les producteurs espèrent un prix plus élevé. Payé le prix minium indicatif de FCFA 1 000 décidé pour 2011/12 semble irréaliste à nombre d’exportateurs, le prix offert se situant entre FCFA 800 et 815 la semaine dernière, voir FCFA 650 à 725 suivant les régions et la qualité du cacao.
L’Indonésie envisage de tripler sa consommation domestique de cacao sur les trois prochaines années à 0,6 kilo/habitants en 2014, contre 0,2kg/habt actuellement. En accroissant sa consommation locale l’Indonésie compte développer l’industrie locale de transformation. Une décision qui intervient au moment où la production de cacao baisse, -25% cette année selon l’Indonesian Cocoa Association, et les exportations chutent.

CAFE Peu de changement sur le marché du café. «  Toujours les mêmes incertitudes sur les offres de Vietnam, les rares vendeurs se retirant peu à peu ou proposant des offres à partir de mars 2012, tandis qu’il existe toujours un intérêt pour le spot Europe » remarque un courtier. En Arabica, l’activité est réduite au strict minimum avec des cours qui oscillent entre 222 et 234 cents.
L’International Coffee Organization (ICO) estime que la production mondiale de 2011/12 s’établirait environ 130 millions de sacs de 60 kilos, contre une prévision de 133,6 millions en 2010/11. Un déclin qui se reflète partiellement par une plus petite récolte au Brésil, qui pourrait chuter de 10,3% à 43,15 millions de sacs.

CAOUTCHOUC Les cours du caoutchouc se sont repris cette semaine après avoir enregistré un plus bas de 12 mois, il y a deux semaines. Le contrat de mars a clôturé légèrement au-dessus des 320 yens le kilo mais dans un marché peu actif. De retour après une semaine de vacances, la Chine achète moins que prévu et principalement pour des livraisons de novembre. Le SIR20 indonésien s’échangeait à $1,93 la livre ($4,26 le kilo) pour livraison novembre, et le RSS3 thaïlandais et STR20 à $4,24. A court terme, l’offre risque d’être tendue avec les inondations qui frappent la Thaïlande tandis que l’hivernage a démarré en Indonésie.
La Chine a acheté 1,21 million de tonnes (Mt) de caoutchouc naturel entre janvier et août 2011, en hausse de 5,47 par rapport à 2010. Du côté de l’Inde, la chute des prix locaux et la dépréciation de la roupie ont incité les fabricants de pneumatiques à diminuer leurs importations. Sur le seul mois de septembre, elles ont chuté de 73 à un peu plus de 9 000 tonnes et de 25% sur la période d’avril à septembre (88 760 tonnes). En septembre, la production domestique a augmenté 3,5 à 80 200 tonnes pour une consommation de 74 000 tonnes, en baisse de 8.

COTON A la suite de la publication du rapport mensuel du département américain de l’Agriculture (USDA), les cours du coton ont perdu mercredi 3% pour clôturer à $1,0051 la livre pour le contrat de décembre avec un volume échangé supérieur à environ 1/3 de la moyenne des 30 jours. L’USDA a revu à la hausse ses estimations des stocks mondiaux de clôture pour 2011/12 à 54,83 millions de balles (Mb) contre 51,91 le mois dernier. En outre, ses prévisions de production mondiale sont augmentées, passant de 122,96 Mb à 124,19 Mb avec une baisse de la consommation à 114,38 Mb (contre 115,22 Mb le mois dernier).

HUILE DE PALME Après trois jours de hausse consécutive sur le marché de Kuala Lumpur, portée par la progression significative des exportations de Malaisie (+31,8% du 1er au 10 octobre à 496 918 tonnes) et l’espoir d’une résolution de la crise européenne, les cours de l’huile de palme se sont rétractés mercredi avec la publication du rapport de l’USDA, plutôt baissier. L’USDA a revu fortement à la hausse ses prévisions de stocks mondiaux pour presque toutes les céréales et le soja américain. Les stocks de soja sont anticipés à 160 millions de boisseaux à la fin de 2011/12.
Les cours de l’huile de palme ont perdu plus d’un quart de leur valeur depuis le début de l’année et ont touché un plus bas d’un an à 2 754 ringgits la semaine dernière. Les stocks en Malaisie ont rebondi, après deux mois de repli, progressant de 12,4% à 2,12 millions de tonnes, soit leur plus haut niveau depuis décembre 2009.

RIZ La situation sur le marché du riz s’est encore tendue cette semaine avec les pires inondations qui sévissent en Thaïlande tandis que le Vietnam pourrait faire défaut sur 500 000 tonnes de riz. Les inondations pourraient retarder l’embarquement de 300 000 tonnes de riz à l’exportation et ont conduit le gouvernement a d’ores et déjà révisé son estimation de la principale récolte de riz, qui va démarrer ce mois, à 21 millions de tonnes (Mt) contre 25 Mt. Les prix du 100% B ont progressé à $670-680 la tonne contre $650 la semaine précédente tandis que les prix au Vietnam ont atteint leur plus haut depuis plus de 3 ans. Mercredi, le Vietnam 5% de brisure a atteint $575-590 la tonne FOB contre $575-580 la semaine dernière. Le Vietnam, second exportateur mondial, pourrait faire défaut de la livraison de 520 000 tonnes cette année, soit 7% des exportations annuelles du pays, estimées à 7,5 Mt.
Le marché s’attend à une hausse de la demande de riz des Philippines en 2012 suite à l’impact des typhons et au déclin de ses stocks. L’Inde, qui détient d’amples stocks de riz à près de 23 Mt, pourrait tirer profit de la situation. Depuis que le gouvernement a libéré les exportations, des contrats pour 1 à 1,5 Mt auraient été conclu. Environ 700 000 tonnes seraient embarquées en décembre à destination du Bangladesh, du Nigeria et de l’Afrique du Sud à un prix variant entre $420-480 la tonne FOB. La production de riz d’été en Inde est attendue à 87,1 Mt en 2011/12 contre 80,65 Mt en 2010/11.

THE Les prix du thé sur le marché aux enchères de Mombassa glissent. Le prix moyen s’est établi à $3,02 le kilo cette semaine contre $3,24 la semaine dernière. Même tendance au Bangladesh où le prix moyen du kilo de thé s’est établi à 155,21 takas ($2,06) contre 161,06 la semaine précédente.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +