13 octobre 2017 - 12:15 |

La Sofitex inaugure le "jumelage intégral" dans la mise sur le marché du coton au Burkina

Après le lancement à Houndé, le 28 septembre, de la campagne de commercialisation, de collecte et d’égrenage du coton graine 2017/18, c'était au tour de Gagnimé, dans le département d'Oronkua de la région de Diébougou, d'accueillir lundi la Société burkinabè des fibres textiles (Sofitex) pour l'ouverture du premier marché du coton, rapporte lefaso.net.

Oronkua a été en 2016/17 le plus important département producteur du coton de la région du Sud-Ouest, représentant 23% du coton précoce (octobre-décembre 2016) récoltée dans cette région, soit 2 730 tonnes (t). Cette année, la région estime pouvoir récolter environ 45 000 t de coton graine, précise notre confrère.

Ce 9 octobre a été aussi sous le sceau du lancement de l'opération du "jumelage intégral", tendant à réduire les couts par une meilleure programmation des marchés en adéquation avec la logistique et le plan de charge des usines de la Sofitex, a expliqué son directeur général, Wilfried Yaméogo.

Le "jumelage intégral", souligne notre confrère, consiste ainsi à peser et à convoyer directement dans les caisses, les balles de coton. "Le premier avantage de cette méthode est que l’évacuation du coton suit dans la foulée les pesées. Le deuxième avantage est que le poids que vous mettez dans la caisse est connu. Il n’y a plus de problème de surdosage, de surcharge. La qualité du coton est préservée et tout le monde y gagne", a indiqué Ibrahim Dayo, chef de région cotonnière de Diébougou.

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +