13 octobre 2020 - 14:44 |

€ 51 millions pour les filières agricoles impactées par la Covid en Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire au 31 août, les ressources effectivement libérées pour le Programme d’urgence de soutien aux filières agricoles impactées par la Covid-19 (Purga) se sont élevées à FCFA  33,86 milliards (€ 51,6 millions), dont 25 milliards (€ 38,1 millions) de l’Etat et 8,86 milliards (€ 13,5 millions) de la Banque mondiale.

Rappelons que dans le cadre du Plan de soutien économique, social et humanitaire évalué à FCFA 1700 milliards (€ 2,6 milliards), soit environ 5% du PIB, tel qu’annoncé par le Premier ministre le 31 mars, les dispositions prévues pour "préserver  l’outil de production et  l’emploi dans le secteur agricole" comprenaient le soutien aux principales filières de l’économie nationale, dont l’anacarde, le coton, l’hévéa, le palmier à huile, pour un montant de FCFA 250 milliards (€ 381 millions) ainsi que  l’appui au secteur des productions alimentaires, pour  FCFA 50 milliards (€ 76,2 millions), dont 20 milliards (€ 30,5 millions) au titre des intrants. UN troisième volet porte sur "la poursuite du dialogue avec les principaux acteurs économiques, notamment les faitières agricoles, les coopératives ainsi qu’avec les populations, afin d’améliorer le plus rapidement possible la reprise économique dans les meilleures conditions de succès."


Les 7 principales filières d’exportation (anacarde, coton, hévéa, palmier à huile, banane dessert, ananas, mangue) et les filières de productions alimentaires (riz, maïs, manioc, banane plantain, légumes, aviculture, porciculture, aquaculture) ont démarré leurs différentes activités, note le communiqué qui précise que les principaux défis rencontrés portent sur les procédures fiduciaires et celles relatives aux passations des marchés.

"En ce qui concerne la mise à disposition des ressources financières, l’Etat travaille à arrêter un budget et un chronogramme définitifs pour la mobilisation effective de sa contribution, en fonction de ses contraintes", poursuit le communiqué.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +