13 novembre 2017 - 18:15 |

Le Nigeria s'attend à de faibles rendements agricoles en 2018 dans certaines régions

Le Nigeria prend ses précautions : le gouvernement fédéral a fait des stocks de produits alimentaires suffisants pour pallier d'éventuelles pénuries en 2018 liées notamment aux aléas climatiques, a fait savoir hier le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Audu Ogbeh, lors du forum conjoint Fida-gouvernement nigérian sur la mission de supervision pour le changement climatique, l'adaptation et le soutien à l'agrobusiness.

Ceci dit, la menace est bien là, n'a pas caché le responsable au travers de son conseiller technique Auta Appeh. "Certains Etats dans le nord-est et dans d'autres régions du pays vont probablement enregistrer de faibles rendements agricoles en 2018 dus aux changements climatiques et aux conditions météorologiques", rapporte Premium Times. "Ceci dit, la famine est hors de question. Je peux vous assurer que nous avons en réserve suffisamment d'aliments pour eux au travers de notre programme de sécurité alimentaire."

Le ministère a mis en garde contre l'abattage d'arbres, précisant que le désert progressait chaque année d'environ 19 km. "Donc l'impact peut être ressenti partout".

Selon la FAO, on peut s'attendre effectivement à de  faibles rendements agricoles car les pluies en 2018 devraient démarrer tardivement.

Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +