13 décembre 2019 - 16:58 |

$ 129 millions pour les agro-entreprises du Nigeria

Le ministre de l’Agriculture et du développement rural du Nigeria, Sabo Nanono, a inauguré à Port Harcourt une initiative nommée « Amélioration des moyens de subsistances des entreprises nationales (Livelihood Improvement Family Enterprises - LIFE) ». D'un montant de $ 129,17 millions, elle permettra le développement d’agro-entreprises qui contribueraient à la sécurité alimentaire, la création d’emplois des jeunes et des femmes, la diversification des recettes d’exportations du pays et participeraient à la modification de la stratégie de croissance de la première économie africaine, souligne Agronigeria.

Afin d‘assurer le succès de cette initiative, le gouvernement fédéral a fourni des produits agricoles dans le delta du Niger dont du manioc, du plantain, du riz, du poisson, du cacao, du palmier à huile et des volailles.

Le programme LIFE cible 9 Etats producteurs de pétrole (Abia, Akwa Ibom, Bayelsa, Cross River, Delta, Edo, Rivers, Imo et Ogun State) qui bénéficieront de financements sur 12 années. Ce projet est mené en lien avec la Commission de développement du delta du Niger (NDDC en anglais) et la Fédération internationale des femmes juristes (FIDA Nigeria). La première permettra d’assurer le financement du programme durant les six prochaines années, tandis que la seconde soutiendra l’aide apporté lors des 6 dernières années.

Ce programme participe à la première phase du projet du ministre Sabo Nanono, annoncé en août dernier, lorsqu’il déclarait au lendemain de sa nomination : « Mon objectif premier est de faire en sorte que le Nigeria soit à cent pour cent autosuffisant, tout en mettant un terme à l’importation des produits alimentaires. Secundo, faire en sorte que le Nigeria nourrisse les pays de la sous-région. Je veux le dire à tous les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ».

Rappelons que le pays a importé pour $ 3,6 milliards de produits alimentaires ces 12 derniers mois, un chiffre qui pousse le gouvernement à multiplier les programmes destinés à diversifier son économie (Lire : Le Nigeria a importé pour $ 3,6 milliards de produits alimentaires ces 12 derniers mois). Ce sont majoritairement le riz, le poisson, le blé et le sucre.

La Banque centrale du Nigeria se révèle être un acteur important de cette transformation économique ;  elle fait pression sur le gouvernement en brandissant le poids de la facture des importations. En outre, la diversification économique est considérée comme le moyen durable de développer l’économie.

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +