14 février 2020 - 17:09 |

Des formations contrôle de qualités des aliments à l’Université de Kara au Togo

L’Université de Kara au Togo, très impliquée dans la promotion de l’agrobusiness, s’apprête à mettre en œuvre – en collaboration avec la FAO – deux nouveaux parcours de formations professionnelles. Il s’agit d’une Licence professionnelle de contrôle qualité et sécurité sanitaire des aliments, et un Master professionnel nutrition diététique et sécurité alimentaire. Ils permettront de mettre à disposition de l’Etat des professionnels de contrôle de qualités des aliments sur l’ensemble de la chaine alimentaire, souligne Togo First.

« Nous ne pouvons plus aller vers un système alimentaire où on ne connaît pas la qualité de ce que les consommateurs prennent. Il faut qu’on ait du personnel qualifié, d’abord, pour pouvoir mettre sur le marché des aliments de qualité et quand les aliments sont mis sur le marché, il faut qu’on ait du personnel et des équipements de laboratoire capables de nous en certifier la qualité », peut-on lire.

Ces cursus permettront de former des experts qui conseilleront la population afin qu’elle puisse profiter d’une nourriture de qualité qui garantisse sa santé.

Rappelons qu’à la mi-decembre dernier, il était annoncé que les universités de Kara et de Lomé allaient bénéficier d’un centre d’excellence régional en Agro-industrie et Automatisation industrielle dans le cadre du projet Festo Authorized and Certified Training Center in Lomé and Kara (FACT Center Lomé et Kara). Ce dernier entend contribuer à offrir des formations industrielles pratiques de classe mondiale en vue de faciliter l’accès à l’emploi et à l’entrepreneuriat pour des jeunes ainsi qu'accroître la productivité des entreprises industrielles du Togo.

Cette initiative permet la création de 32 laboratoires dans les deux universités qui permettront la formation d’une nouvelle génération d’ingénieurs dans le pays. Parmi ces 32 laboratoires, on note le Centre d’excellence régional sur les sciences aviaires (CERSA) (Lire : $ 23 millions mis par la Banque mondiale pour les Centres d'excellence au Togo), mais aussi le laboratoire QHSE destiné à former les industriels togolais aux normes de qualité, d’hygiène, de sécurité et d’environnement, qui permettra certainement la mise en œuvre de ces deux nouvelles formations.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +