14 avril 2022 - 17:39 |

Après le coton, le niébé, le Nigeria mise sur le maïs OGM

Le Nigeria va démarrer les essais de performance nationaux pour le maïs OGM dénommé Tela.

Une nouvelle étape pour ce maïs tolérant à la sécheresse et résistant aux insectes (chenille légionnaire et foreurs des tiges) développé par l'Institut de recherche agricole (IAR) de l'Université Ahmadu Bello après la réalisation des essais en champs confinés.

Les essais de performance nationaux impliqueront 180 agriculteurs sélectionnés au hasard et issus de diverses agro-écologies dans dix  États du pays. Ils visent à démontrer l'efficacité de la technologie et à montrer l'adaptabilité de la variété, ainsi qu'à générer des données qui faciliteront l'approbation de la culture.

La conclusion réussie des essais ouvrira la voie à une évaluation plus approfondie par le Comité national de diffusion des variétés avant que les semences ne soient commercialisées pour être semées au cours de la saison 2023.

Le projet de maïs Tela est une collaboration qui réunit l'African Agricultural Technology Foundation (AATF),  Bayer, le Centre international d'amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) et les systèmes nationaux de recherche agricole de sept pays, dont l'Afrique du Sud, l'Éthiopie, le Kenya, le Mozambique, le Nigéria, l'Ouganda et la Tanzanie. Des essais réussis ont été menés au Mozambique, en Ouganda, en Tanzanie et au Kenya. Les agriculteurs cultivent déjà du maïs Tela en Afrique du Sud.

 

Mots-clés: 
Filières: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +