14 mai 2012 - 00:00 |

Déclin de la production mondiale de coton biologique

En Afrique aussi

 Situation paradoxale sur le marché du coton biologique où pour la première fois en 2010/11 la production décline, et devrait renforcer cette tendance à 2012, et où parallèlement les industriels du textile veulent utiliser plus de coton bio.
Le dernier rapport Farm & Fiber 2010/11 de Textile Exchange indique que la production de coton biologique a chuté de 37% en 2010/11 à 151 079 tonnes, soit 0,7% de la production mondiale de coton, contre 241 697 tonnes en 2009/10. Une baisse qui est largement imputable à l’Inde, premier producteur mondial de coton bio, avec une part de marché d’environ 70%, qui a vu sa production déclinée de 48%. Selon Textile Exchange, le recul de l’Inde était prévisible, imputable à la baisse de l’offre de semences non OGM, à un renforcement de la réglementation de la production biologique et vraisemblablement un désengouement de la part des producteurs. Cependant, 12 des 20 pays producteurs ont vu leur production croître. Les croissances les plus significatives viennent du Bénin, du Brésil, du Mali, du Nicaragua, du Kirghizstan et du Tadjikistan.
Les dix premiers producteurs mondiaux de coton biologique sont en 2010/11 (dans l’ordre décroissant) : l’Inde (67,81% de la production mondiale), la Syrie (10,59%), la Chine (8,20%), la Turquie (6,36%), les Etats-Unis (1,92%), la Tanzanie (1,80%), l’Egypte (0,60%), le Mali (0,56%), le Kirghizstan (0,55%) et le Pérou (0,41%).

Intérêt en baisse aussi en Afrique
Si le Bénin, l’Egypte, le Mali et la Tanzanie ont accru leur production de coton biologique en 2010/11, globalement sur les 6 pays producteurs africians la production chute de 15,7% en 2010/11. Y compris le coton faitrade, la production s’élève 11 750 tonnes. C’est la troisième année consécutive de baisse et le nombre de groupes de producteurs reculent passant de 15 à 9. Trois groupes certifiés en Ouganda n’existent plus, deux groupes en Tanzanie n’ont pas produit de coton cette campagne et les groupes en Zambie et en Afrique du Sud sont en sommeil.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +