14 octobre 2019 - 17:33 |

Feu vert aux Etats-Unis pour le coton OGM pour la consommation humaine

La Food and Drug Administration aux Etats-Unis a autorisé vendredi dernier le coton génétiquement modifié destiné à la consommation humaine, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle source alimentaire riche en protéines. Les autorités américaines de contrôle ont statué sur le coton génétiquement modifié sans gossypol développé par les scientifiques de la Texas A & M University et dénommé TAM66274.

Keerti Rathore, biotechnologiste à la Texas A & M AgriLife Research a déclaré que les scientifiques discutaient avec des entreprises et espéraient que ce coton serait disponible dans le commerce d’ici à cinq ans. Il a précisé que l'équipe explorera également la possibilité de rechercher une approbation réglementaire dans d'autres pays, à commencer par le Mexique. "Oui, nous sommes pleinement conscients de la résistance aux OGM dans de nombreux pays, mais je reste optimiste pour que les pays qui ont désespérément besoin de nourriture adoptent cette technologie", a estimé Keerti Rathore.

Pour parvenir à retirer le gène du gossypoil -une toxine chimique toxique pour l’homme et les animaux - dans la graine de coton, l’équipe scientifique a eu recours à la technologique de l'ARN interférent(ARNi). «Avec l'adoption de cette technologie, le coton devient une culture à double usage. Cela ne nécessite aucun effort supplémentaire aussi bien au niveau des agriculteurs, des intrants ou des terres à cultiver. Ainsi, la culture du coton sera plus durable », indique Keerti Rathore. En outre, la modification génétique n'affecte pas la fibre de la plante utilisée dans les textiles.

« Si elle est adoptée par les producteurs de coton du monde entier, le TAM66274 pourrait avoir un impact significatif sur la sécurité nutritionnelle, en particulier dans les pays pauvres producteurs de coton. La quantité de protéines contenue dans la production annuelle mondiale de graines de coton est d'environ 10,8 trillions de grammes. C’est plus que ce qui est présent dans tous les œufs de poule produits dans le monde et assez pour répondre aux besoins en protéines de base de plus de 500 millions de personnes» a-t-il précisé.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +