15 janvier 2010 - 08:55 |

Le bras de fer entre Nestlé et le gouvernement zimbabwéen s'apaise

Suite à des pressions politiques, Nestlé avait suspendu ses activités le 23 décembre

(15/01/10)

Les activités de Nestlé au Zimbawe ont repris officiellement le 31 décembre apèrs une interruption de quelques jours à la suite d’une querelle sur l’achat de lait d’une ferme qui a été reprise par la famille du président Robert Mugabe. ”Les activités ont repris avec l’assurance du ministère du commerce et de l’industrie qu’il n’y aurait pas d’autres problèmes restreignant les activités commerciales (de la société) dans le pays”, a déclaré Ravi Pililay, porte-parole de Nestlé en Afrique du Sud, rapporte Romandie News.
Nestlé avait annoncé le 23 décembre avoir fermé ”temporairement” son usine de traitement de lait au Zimbabwe après avoir subi des pressions de la police et des autorités pour acheter du lait de certains fournisseurs. Le groupe avait en outre indiqué avoir reçu le 19 décembre ”une visite non prévue de responsables gouvernementaux et de la police” qui avaient amené avec eux un camion-citerne chargé de lait en provenance de producteurs n’étant pas en contrat avec le groupe. Face au refus de Nestlé d’acheter ou de traiter ce lait, deux responsables locaux du groupe avaient été interrogés par la police.
Le 1er octobre, le groupe avait indiqué qu’il n’achetait plus de lait auprès de fournisseurs n’étant pas sous contrat, contrairement à ce qu’il avait fait précédemment sur une base temporaire afin d’éviter une rupture de l’approvisionnement en lait du pays. Le groupe avait en effet décidé en début d’année d’acheter ”sur une base non contractuelle” du lait à huit fermes, dont le Gushungo Dairy Estate, propriété de la famille du président zimbabwéen Robert Mugabe, avant de mettre fin à l’achat du lait auprès de ces fermes.
Le groupe helvétique, présent depuis 50 ans au Zimbabwe, emploie environ 200 personnes et produit de la poudre de lait et des céréales principalement pour le marché local.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +