15 février 2012 - 00:00 |

Plus de transparence dans les engrais et semences au Nigeria via le téléphone mobile

Les agriculteurs nigérians obtiendront désormais les engrais et semences via leur téléphone mobile, a annoncé le 12 février le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Akinwunni Adesina, lors d’un forum organisé par News Agency of Nigeria. Dénonçant l’ancien système de distribution, où l’Etat achetait et distribuait les engrais et semences, cause de corruption, d’inefficacité et de rentes, le ministre a estimé que la distribution via les téléphones mobiles, avec une reconnaissance biométrique, assurerait une meilleure transparence et gouvernance et que le paysan serait bien le récipiendaire des engrais. ”L’engrais tombe entre les mains du gouvernement et il s’éloigne de paysans, de sorte que seulement 11 % des agriculteurs dans ce pays reçoivent les engrais subventionnés par le gouvernement. Il n’atteint pas les agriculteurs, il déforme le secteur privé, et c’est un gaspillage total de fonds publics.” a indiqué le ministre.

Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture et du développement, en collaboration avec le ministère des Finances et la Banque centrale du Nigeria (CBN), a mis en place une facilité de garantie, d’un montant de 30 milliards de nairas, pour financer les entreprises d’engrais et de semences. ”Nous avons compris que les entreprises de semences et d’engrais ont besoin d’avoir un accès au financement pour être en mesure de vendre directement leurs semences et leurs engrais et nous l’avons fait. Nous avons mis sur pied un plan de financement avec un mécanisme de garantie pour permettre aux banques de prêter aux fabricants de semences et d’engrais » a déclaré Akinwunni Adesina.
L’achat et la distribution d’engrais et semences devrait donc se réaliser entre les opérateurs privés et les agriculteurs sans intervention de l’Etat si ce n’est pour le mécanisme de garantie auprès des banques.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +