15 mars 2018 - 18:45 |

Au Sénégal, l’agriculture conserve sa dynamique en 2017

L’agriculture sénégalaise, au sens large, a été performante en 2017 avec des évolutions très positives sur presque tous les segments. En revanche, au niveau de la transformation les résultats sont plus faibles. Quant au commerce extérieur des produits alimentaires, les importations croissent plus vite que les exportations.

Des conditions favorables pour la campagne agricole 2017/18

Les résultats, encore provisoires, de campagne agricole 2017/18 montrent des productions en hausse dans tous les sous secteurs, d’après la note de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). La production céréalière à 2,5 millions de tonnes (Mt) gagnerait 20% par rapport à 2016/17 grâce à une bonne pluviométrie et d’une légère augmentation des superficies. Le mil progresse de 27% - en raison d’un gain dans les rendements -, le maïs de 20% et le riz de 7%. La DPEE observe que l’autosuffisance en riz est de 63,4%.

L’année 2017 marque une forte reprise des cultures industrielles ou d’exportation, notamment les productions arachidière et de pastèque. Même dynamique pour l’horticulture avec un gain de 26%.

Campagne agricole 2017/18

 

Production 2017/2018 (tonnes)

Variation / 2016/17(%)

CÉRÉALES

2 553 381

+20,2

- Mil

891 069

+36,8

- Maïs

417 259

+ 20,6

- Riz

1 015 334

+ 7,4

CULTURES INDUSTRIELLES

 

 

- Arachide

1 411 574

42,4

- Coton

20 000

31,9

- Pastèque

801 417

181,7

- Sésame

14 033

16,4

HORTICULTURE

1 520 181

+26

- Pomme de terre

90 000

+33,4

- Tomate cerise

129 195

+84,6

- Tomate industrielle

80 000

+150

- Oignon

400 000

+1,7

Source : d’après les données de la DPEE

Croissance de la pêche mais baisse de l’aquaculture

Sur l’année 2017, l’activité de la pêche a enregistré une croissance de 7,1%, portée surtout par la pêche industrielle (+26,2%) et notamment l’augmentation des captures de crevettes, langoustes et thon. En revanche, l’aquaculture est en fort retrait (-51,4%) pour totaliser 1 011 tonnes. Un recul surtout sensible dans la pisciculture, l’ostréiculture et la mytiliculture en raison de la faiblesse du budget d’investissement et à sa faible mobilisation.

Quant à l’élevage, il se consolide avec une croissance modérée de 3,8% en 2017.

Hors corps gras, l’activité industrielle est plutôt en retrait

Sur le plan industriel, on observe plutôt des contreperformances avec des baisses dans le travail des grains, la fabrication de sucre, de boisson, de tabac, du cuir, de textile. Toutefois, certaines industries progressent comme la fabrication de produits céréaliers (+13%), le travail du bois (+20%) et les conserves de viande et poisson (+4,5%). Mais la plus dynamique est l’industrie des corps gras alimentaires.

Après de très mauvais résultats en 2016, elle a fortement grimpé (+268,3%) grâce à la reprise de la production d’huile brute d’arachide en lien avec l’augmentation du niveau de collectes de graines. « Ces résultats reflètent principalement le durcissement des tarifs douaniers appliqués sur les exportations du produit, dans un contexte de bonne production arachidière » note la DPEE. La production de tourteaux a été multiplié par trois (19 366 tonnes). En revanche, les importations d’huile raffinée de Malaisie et de Tunisie ont plombé la production d’huile raffinée d’arachide, qui a baissé de 44,7%.

Au niveau du commerce extérieur, les importations de produits alimentaires progressent plus vite que les exportations, respectivement de 15,8% et de 11,9%.

Exportations et importations de produits alimentaires en 2017 (millions FCFA)

 

 

2016

2017

Variation (%)

 

EXPORTATIONS

 

 

 

 

PRODUITS ALIMENTAIRES

324 482

363 249

+11,9

 

- produits halieutiques

217 555

236 343

+8,6

 

- légumes frais

19 161

22 233

+16

 

- produits arachidiers

46 751

17 227

-63,2

 

IMPORTATIONS

 

 

 

 

PRODUITS ALIMENTAIRES

565 252

654 643

+15,8

 

- fruits et légumes

39 315

60 465

+53,8

 

- froment et méteil

70 605

88 981

+26

- maïs

23 001

35 459

+54,2

- riz

189 277

207 142

+9,4

- huiles et graisse animale et végétale

87 339

102 412

+ 17,3

Source : DPEE

 

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +