15 mars 2019 - 18:27 |

La Côte d’Ivoire et le Ghana remettent la norme d’un cacao durable et traçable à plus tard !

Il faudra patienter pour avoir une norme internationale pour le cacao durable chez les deux premiers producteurs de la fève. A l’issue d’une rencontre mercredi dernier à Abidjan, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont décidé de mettre en « attente » la mise en œuvre dans leurs pays de la norme internationale ISO 34101 relative au cacao durable et traçable. Quelles en sont les raisons ? « Les parties prenantes de la chaîne de valeur du cacao ne sont pas encore parvenues à un consensus sur le contenu de la Norme ISO 34101 sur le cacao durable et traçable’», selon le communiqué. Ainsi, « la Côte d’ivoire et le Ghana, ont décidé […] de s’approprier la ‘Norme ISO 34101 sur le cacao durable et traçable’afin d’y apporter les améliorations nécessaires qui tiennent compte des intérêts de l’ensemble des acteurs », peut-on lire.

En effet, « nous ne voulons pas que ces normes fassent du mal à nos producteurs » précise le directeur exécutif de Ghana Cocoa Board, Joseph Boahen. Auxquelles s’ajoutent ces précisions « nous voulons que nos producteurs soient au centre de ces normes », nous rapporte l’APA.

La Déclaration conjointe sur la Norme ISO 34101-4 sur le cacao durable et traçable s’inscrit dans le cadre plus général de la « Déclaration d’Abidjan » (voir nos informations)  qui définit une stratégie commune pour régler les problématiques qui touchent le secteur du cacao.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +