15 juillet 2019 - 15:46 |

Café : la Colombie crée un fonds de stabilisation pour soutenir ses caféiculteurs

Premier producteur mondial d’Arabica lavé, la Colombie a créé un fonds spécial pour soutenir les producteurs de café lorsque les prix internationaux sont inférieurs aux coûts de production. La création du fonds de stabilisation a été annoncée jeudi dernier par le président colombien, Ivan Duque, mais aucune information n’a été donnée sur le montant de ce fonds. Toutefois, le bureau du président a  précisé que le paiement serait assuré par diverses sources, notamment le budget général, des titres de créance adossés à des créances d'État, le produit de redevances et des contributions d'organisations internationales et autres.

Le Fonds sera administré par la Fédération nationale des producteurs de café dans le cadre d’un contrat avec le gouvernement.

Avec des prix internationaux du café tombés à leur plus bas niveau depuis dix ans, de nombreux caféiculteurs opèrent à perte tandis que d’autres sont tombés en faillite. Dans un pays tel que la Colombie où le café est la principale culture de remplacement du coca les répercussions peuvent être importantes.

Face à la crise, le gouvernement Duque a déjà distribué $ 79,5 millions en subventions, allégement de la dette et fonds pour la rénovation de plantations. Cette semaine, lors d'un forum sur le café au Brésil, la Colombie a proposé que les pays producteurs de café unissent leurs forces pour imposer des limites à l'offre et augmenter les prix (voir notre Chronique Matières premières agricoles au 11 juillet).

La fédération des caféiculteurs a également proposé en mars aux pays producteurs de vendre des récoltes de grande qualité, sans lien avec le prix du marché à New York (voir La Colombie envisage de vendre son café à son prix et non celui de New York). Et ce mois-ci, elle préconisait un prix international de base de 2 dollars la livre. Les producteurs de café colombiens produisent environ 125 kilos de café pour 795 000 pesos ($248) ce qui couvre à peine les coûts de production estimés à 780 000 pesos ($244), selon la fédération des caféiculteurs.

En dépit des prix bas, la Colombie devrait produire 14 millions de sacs de 60 kilos cette année, contre 13,6 millions de sacs l'an dernier, grâce aux programmes de rénovation et de fertilisation.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +