15 septembre 2016 - 15:30 |

Les priorités agricoles du président John Dramani Mahama pour le Ghana en 2017

Le président John Dramani Mahama a présenté mardi les grandes lignes du Manifeste du National Democratic Congress (NDC) qui sera l’épine dorsale du programme du parti pour les prochaines élections  présidentielles qui se dérouleront en décembre.

Affirmant que la croissance économique s’élèvera à plus de 8%  en 2017, contre une prévision de 4,1% en 2016,  John Dramani Mahama, candidat pour un second mandat présidentiel,  a dévoilé les mesures qu’il compte mettre en œuvre pour son prochain mandat dans le domaine de l’agriculture. Quinze initiatives ont été présentées.

Pour le cacao, dont le Ghana est le deuxième producteur mondial, les partenariats-publics-privés seront privilégiés pour porter la production à plus d’un million de tonnes. Par ailleurs, le Cocobod devrait créer une nouvelle plantation avec l’objectif d’attirer les jeunes agriculteurs. En parallèle le programme « Youth in Agri » sera stimulé.

Pour la noix de cajou, le président a promis la mise en place d’un Cashew Board dont le siège social se situera dans la région de Brong Ahafo dans le centre du Ghana.

Deux nouvelles usines de transformation du karité en beurre seront  créées dans le Nord du pays tandis que la production de coton devrait être booster via des subventions aux intrants pour atteindre 100 000 tonnes contre environ 6000 tonnes aujourd’hui.

Des plants de café seront fournis gratuitement aux agriculteurs intéressés. D’ores et déjà a souligné John Dramani Mahama quelque quatre millions de plants sont disponibles. L’objectif est de porter la production à 100 000 tonnes contre 6 000 tonnes actuellement.

Dans les districts devraient être construites des installations de stockage afin de minimiser les pertes post-récolte. Des centres de services pour les agriculteurs avec l’objectif de toucher cinq millions d’agriculteurs seront mis en place, les 50 premiers étant déjà en cours de développement en collaboration avec Savannah Accelerated Developpment Authority (SADA).  Les investissements dans SADA seront augmentés notamment dans l’irrigation avec plus de 100 000 hectares projetés.

En outre, chaque district accueillera un centre de mécanisation agricole avec un minimum de 10 tracteurs.

Enfin, il est prévu un système de crédit agricole.

 

 

Filières: 
Secteurs: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +