15 décembre 2020 - 13:22 |

Sahel : renforcer la résilience des populations rurales

Conflits, changement climatique et pandémie de la Covid-19 affectent durablement les zones rurales des pays du Sahel. Le Fonds international de développement agricole (FIDA) vient d’approuver un prêt concessionnel de $29,7 millions et un don de 13,7 millions au Programme conjoint Sahel en réponse aux défis Covid-19, conflits et changements climatiques (SD3C). Mis en œuvre avec les contributions aussi de la FAO, du PAM, du G5 Sahel et du fonds Vert et le Fonds vert pour le climat, le SD3C vise à redynamiser l’activité économique et les systèmes alimentaires au Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad et Sénégal.

Le programme visera à renforcer les partenariats commerciaux entre les agriculteurs et les éleveurs, grâce à des activités de formation et à la consolidation des marchés transfrontaliers d’intrants et produits agricoles. Les marchés et les infrastructures rurales, notamment les routes et la petite irrigation, seront développés. La promotion des systèmes d’information sur le marché et des échanges en monnaie scripturale (paiements électroniques), à l’aide de plate-formes informatiques, permettra de sécuriser les transactions aux frontières, indique le FIDA. Les ménages de producteurs recevront une formation aux meilleures pratiques agricoles ainsi que des trousses agricoles. Les communautés rurales et les groupes vulnérables bénéficieront d’une formation à la gestion durable du bétail, à la gestion des risques, à l’élaboration de plans d’activité pour les petites et moyennes entreprises, à la prévention et au règlement des conflits, ainsi qu’à la médiation sociale.

Le coût total du programme pour la durée complète de la période d’exécution (six ans) s’élève à 180,4 millions d’USD.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +