16 janvier 2008 - 00:00 |

Relance de la culture d'hévéa en Côte d'Ivoire

Les planteurs disposeront d’une usine de transformation


16/01/08 Premier producteur africain de caoutchouc, la Côte d’Ivoire envisage de développer cette culture. Occupant plus de 22 000 planteurs, la production ivoirienne tourne autour 180 000 tonnes de caoutchouc par an, soit environ 2% de la production mondiale aux mains principalement des pays asiatiques.
Le ministre de l’Agriculture a donné début janvier à Dabou les contours du plan de redressement de la filière appelé 7ème plan hévéa. Il consistera à faire passer la superficie de 120 000 hectares en 2007 à 300 000 ha à l’horizon 2020, portant ainsi la production à environ 600 000 t. L’Union européenne devrait apporter sa contribution à hauteur de FCFA 1,3 milliard au projet de production de matériel végétal amélioré.

Une usine de transformation aux mains des planteurs
Les planteurs, réunis au sein du Fonds interprofessionnel de solidarité hévéa (FISH), disposeront d’une usine de transformation du caoutchouc. Située à Grand Boudoury, près de Dabou, région qui contribue à 40% de la production nationale, la première pierre de l’usine a été posée début janvier. Elle devrait produire 20 000 t de coagulum et 15 000 t de caoutchouc sec par an.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +