16 janvier 2014 - 11:00 |

Le vin sud-africain se porte bien

Année record à l’exportation

 L’industrie du vin sud-africain a dépassé son record d’exportation en 2013. Quelques 525,7 millions de litres ont été vendus, soit une augmentation de 26% par rapport au précédent sommet atteint en 2012, selon un communiqué du Wines of South Africa ( WOSA ).
Une croissance des exportations des vins sud-africains consécutive à une progression sur les marchés traditionnels mais aussi à la conquête de nouveaux marchés. Les vins sud-africains ont aussi profité d’une récole exceptionnelle qui a permis à l’Afrique du Sud de combler la mauvaise récolte européenne.
Les ventes au Royaume-Uni, première destination des exportations du pays, représentant un peu plus d’un cinquième du total des volumes exportés l’an dernier, ont augmenté de 21 à 111,2 millions de litres. Les volumes exportés en l’Allemagne, où l’Afrique du Sud est le premier fournisseur de vin du Nouveau Monde, ont progressé de 24 à 96,5 millions de litres tandis que les exportations vers la Russie ont enregistré une hausse de 18 à 37,3 millions de litres.
”Il est encourageant de constater que des gains importants ont été réalisés au Royaume-Uni et en Allemagne, nos deux principaux marchés, où les vins conditionnés en particulier ont connu une croissance très saine » indique Siobhan Thompson, nouvelle directrice générale de WOSA.
Elle précise que la forte progression de ventes constatées en Russie est en partie le résultat de l’insuffisance de la récolte européenne. «Ce fut aussi la raison des ventes d’Afrique du Sud vers les pays producteurs de vin comme la France, l’Italie et l’Espagne, qui ont augmenté de façon spectaculaire. Cependant, nous considérons comme important, la croissance impressionnante dans les marchés à fort potentiel comme les États-Unis, où nous sommes pensons atteindre une croissance à long terme ” .
L’amélioration du réseau de distribution ainsi qu’une bonne image médiatique ont permis d’accroître de 37
les ventes aux Etats-Unis. De fortes hausses ont également été réalisés au Danemark (+21%), ajoute t’elle, tandis que de bonnes percées ont été réalisées dans plusieurs grandes économies d’Afrique ainsi qu’au Japon, en Thaïlande et dans les Émirats Arabes Unis.
Les ventes de vins blancs ont augmenté de près de 18% et celle de rouges de 22%. Les cépages Sauvignon blanc, Cabernet Sauvignon, Syrah, Merlot et Pinotage ont enregistré les plus fortes hausses.
Siobhan Thompson précise que la hausse des volumes en vrac, représentant 65% des volumes exportés contre 59% en 2012, résulte en grande partie d’achats opportunistes sur les marchés mondiaux provoqués par la mauvaise récolte européenne. Un phénomène qui a touché aussi les autres pays producteurs de vin du Nouveau Monde.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +