16 février 2010 - 15:17 |

L’Algérie veut réduire de 2/3 ses importations de blé

Plan de développement pour la production locale


(16/02/2010) En marge du sommet afro-arabe sur la sécurité alimentaire à Sharm El-Sheikh, le ministre algérien de l’Agriculture, Rachid Benaissa, a affirmé que l’Algérie ambitionnait de réduire de deux tiers ses importations de blé d’ici à 2014. «Nous avons un plan quinquennal pour réduire les importations et encourager les agriculteurs à produire plus de blé”, a déclaré M. Benaïssa. Le ministre a indiqué que la production de blé du pays devait s’établir à 4 millions de tonnes en 2009/10.
L’Algérie, pays importateur majeur de blé, a importé quelque 1,27 million de tonnes de blé de France sur les cinq premiers mois au 1er décembre 2009. Grâce à une bonne campagne céréalière, la facture des importations de céréales a été réduire de 41% sur les 9 premiers mois de 2009 par rapport à la même période en 2008. Elle s’est montée à $1,912 milliard contre 3,235 milliards en 2008.
Rachid Benaïssa a ajouté que l’Algérie ambitionnait de devenir autosuffisant en blé en offrant des incitations aux agriculteurs locaux. «Nous avons mis en place un plan doté de 200 milliards de dinars algériens en subventions agricoles par an de 2009 à 2014.”Subventionner les cultures stratégiques comme les céréales, le lait, les tomates et les pommes de terre est l’une de nos priorités au cours des cinq prochaines années”, a t-il ajouté.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +