16 mai 2022 - 16:19 |

Accroître la production de blé au Sénégal et utiliser davantage les céréales locales

Demain l'Institut sénégalais de recherches agricoles (Isra) tient une conférence dont le sujet est brulant d’actualité : l’avenir du blé au Sénégal. A cette occasion, l’Institut rappelle que la production mondiale s’est établie à 777 millions de tonnes (Mt) en 2021, soit près de 28% de la production totale de céréales, bien devant le riz.

Le Sénégal dépend entièrement des importations pour satisfaire ses besoins en consommation de blé estimés à un peu plus de 700 000 tonnes par an pour une valeur de FCFA 110,4 milliards (€ 1,18 million) en 2020. Les principaux fournisseurs de blé du Sénégal sont la Russie (+50,8%), la France (+37,9%), le Canada (3,5%) et la Lituanie (+3,2%). L’Ukraine (6% en 2019) et l’Argentine (3,3% en 2019) ont vu leur part de marché se rétrécir en 2020 au profit de la France (32,2% en 2019), souligne le communiqué.

En raison de la hausse des cours mondiaux du blé, le prix de la baguette de pain au Sénégal avait déjà augmenté de 16,7% en décembre 2021. Cette situation, déjà tendue, s'aggrave avec la crise entre la Russie et l’Ukraine.

Le Sénégal entend accroître sa production de blé mais aussi incoprorer des céréales locales dans la fabrication du pain (Pamiblé).Cela fait plusieurs années que l’ISRA conduit des recherches sur le blé, précise-t-il. Huit nouvelles variétés de blé ont été homologué qui sont scindées en deux catégories : le blé tendre, riche en gluten et protéine pour fabrication du pain ; le blé dur apte pour la production notamment de pâtes.

C’est de cela qu’il sera question demain dans le cadre des « Mardi du BAME » de l’ISRA. Un sujet majeur dont nous avons voulu nous faire l’écho.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +