16 mai 2022 - 16:37 |

La BAD demande $ 200 millions aux Etats-Unis pour le Plan africain de production alimentaire d’urgence

Mercredi dernier, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina a tenté de convaincre la sous-commission des crédits du Sénat américain chargée de l’État, des opérations étrangères et des programmes connexes de soutenir le Plan de production alimentaire d’urgence de $ 1,5 milliard proposé par la BAD.

 

Ce plan vise à éviter une crise alimentaire imminente en Afrique causée par la guerre de la Russie en Ukraine, indique le communiqué. La BAD estime qu’il manque au moins 30 millions de tonnes de denrées alimentaires, en particulier de blé, de maïs et de soja importés de ces deux pays.

S’exprimant en direct par visioconférence depuis Accra, au Ghana, Akinwumi  Adesina a expliqué que ce Plan de production alimentaire d’urgence permettrait de produire rapidement 38 millions de tonnes de nourriture à travers l’Afrique au cours des deux prochaines années.

 

Le plan est axé sur la fourniture de semences certifiées de variétés adaptées au climat à 20 millions d’agriculteurs africains.


La BAD investirait $ 1,3 milliard dans la mise en œuvre du plan et en appelle aux États-Unis pour combler le déficit de financement. « Avec le soutien des États-Unis pour réduire le déficit de financement de $ 200 millions, nous pouvons assurer le succès du Plan africain de production alimentaire d’urgence », a-t-il déclaré.

D’ores et déjà, des discussions seraient en cours entre la BAD et des entreprises internationales d’engrais pour discuter d’accès facilité à ces intrants. « Si nous ne résolvons pas le problème des engrais, nous ne pourrons pas résoudre le problème alimentaire », a-t-il redit.


 

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +