16 juillet 2020 - 15:43 |

Un Africain sur cinq est sous-alimenté et ça empire

"C'est en Asie que les personnes qui souffrent de la faim sont les plus nombreuses, mais c'est en Afrique que leur nombre croît le plus rapidement", selon le rapport de l'ONU L'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde* publié lundi. En outre,  la pandémie de Covid-19 pourrait faire basculer plus de 130 millions de personnes supplémentaires dans la faim chronique d'ici à la fin de 2020 et les flambées de faim aiguë dans le contexte de la pandémie pourraient faire encore grimper ce nombre ponctuellement, est-il précisé.

 

Près de 690 millions de personnes ont souffert de la faim dans le monde en 2019, soit une augmentation de 10 millions par rapport à 2018 et de près de 60 millions en cinq ans,.

 

L'Asie reste la région où l'on trouve le plus grand nombre de personnes sous-alimentées (381 millions). L'Afrique vient en deuxième position (250 millions), suivie de l'Amérique latine et des Caraïbes (48 millions). La prévalence mondiale de la sous-alimentation (PoU), c'est-à-dire le pourcentage global de personnes qui souffrent de la faim, évolue peu et se situe autour de 8,9% mais les chiffres absolus sont en augmentation depuis 2014. En d'autres termes, ces cinq dernières années, la faim a augmenté au même rythme que la population mondiale.

 

Cette situation, à son tour, masque de grandes disparités régionales: en pourcentage, l'Afrique est la région la plus touchée et sa situation continue de s'aggraver puisque 19,1% de sa population est sous-alimentée. Ce taux est plus de deux fois supérieur à ceux de l'Asie (8,3%) et de l'Amérique latine et des Caraïbes (7,4%). Si la tendance actuelle se poursuit, en 2030, l'Afrique abritera plus de la moitié des personnes qui souffrent de manière chronique de la faim dans le monde.

 

 

*

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +