16 décembre 2008 - 13:31 |

La transformation du cacao au Nigeria touchée par la crise

Aucun nouveau contrat depuis octobre

(16/12/08) Le secteur de la transformation du cacao au Nigeria, déjà mal en point, subirait de plein fouet la crise mondiale. «La crise mondiale a handicapé le business, et la plupart des entreprises sont à l’arrêt» affirme le secrétaire général de la Cocoa Processors Association of Nigeria (Copan), Felix Oladunjoye, ajoutant «La plupart des transformateurs de cacao ne produisent pas, les quelques qui transforment le font de manière sporadique car il n’y a pas de demande pour des produits transformés en Europe».
Les quelques embarquements de produits transformés de cacao (beurre, liqueur, poudre) sont le fruit de contrats signés avant la crise, qui ont été retardés pour différentes raisons. Felix Oladunjoye souligne qu’il «n’y a pas eu de nouveaux contrats signés depuis octobre. Les importateurs n’importent pas car ils ne peuvent obtenir des crédits auprès de leur banque et les usines sont fermées».
La majorité des huit usines de transformation opérationnelles au Nigeria n’opéraient déjà qu’à environ 60% de leur capacité pour plusieurs facteurs comme la faiblesse des infrastructures, des coûts élevés et de multiples taxes. Selon les analystes, la récession économique a encore diminué les broyages, les capacités utilisées se situeraient maintenant en dessous de 20%.
Environ 95% de la production de cacao au Nigeria est embarqués pour des chocolatiers en Europe. La capacité de transformation installée est de 100 000 tonnes de cacao par an.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +