16 décembre 2020 - 15:46 |

Des places à prendre sur le marché du coton !

Il y aura de moins en moins de coton ouzbek sur le marché mondial et des marchés seront donc à prendre. L’impact va se faire sentir au fil des prochaines campagnes.

Rappelons que ce pays a libéralisé sa filière en mars 2020, mettant un terme à la règlementation étatique sur la production, les prix et les programmes obligatoires de ventes. Parallèlement, le gouvernement mène une politique active en faveur de l’industrie textile locale afin de promouvoir la transformation nationale et la valeur joutée tant dans le fil que dans les tissus.

L’Ouzbékistan cultive 980 000 ha en coton sur l’actuelle campagne 2020/21 avec une production attendue de quelque 670 000 tonnes (t). La consommation nationale est prévue atteindre 600 000 t cette campagne, donc il devrait y avoir tout de même des exportations estimées par l’USDA à 50 000 t en 2020/21 contre 63 000 t la campagne dernière. Notons que les exportations ouzbèques de fil, textiles et vêtements devraient atteindre $ 2 milliards à fin 2020.

Où sont les marchés ouzbèques ? En 2019/20, 18 335 t de coton sont parties vers le Bangladesh et 13 129 t vers la Turquie dont plus de la moitié a été expédiée entre janvier et juin 2020, ces volumes étant en hausse considérable par rapport à la même période la campagne précédente. En troisième position s’est trouvée la Chine en 2019/20 avec 13 014 t, en chute de 84% par rapport à la campagne précédente.  Sinon, la Russie a importé 776 t en 2019/20, le Kazakhstan 605 t et l’Inde 207 t, les achats de l’UE étant insignifiants, toujours selon l’USDA.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +