17 mars 2020 - 14:18 |

Le Haut conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF) voit le jour

Secteur vital pour les marchandises agricoles, le secteur de transports au Burkina Faso s'organise. Samedi, à Ouagadougou, le Haut conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF) a tenu son assemblée générale constitutive autour du thème "Le transport routiers burkinabè, état des lieux, enjeux et perspectives". Son président est Adama Ouédraogo est très présent dans l'hôtellerie et le transport ; il était candidat malheureux en 2016 à la présidence de la Chambre de commerce et d'industrie.

Selon son premier vice-président, Amadouba Ouattara, le HCT-BF est la seule structure habilitée à s’exprimer au nom des acteurs. Elle est l’interface entre les acteurs du secteur et les partenaires, les institutions étatiques ainsi que les organisations supra-nationales, rapporte lefaso.net.

Aboutissement d'un travail de plus d'un an et demi, iI s'agit maintenant, ont souligné les responsables, d'ancrer la faîtière dans le paysage national et d'installer des bureaux dans les 16 régions du pays. Car il n'est pas dit que les autres organisations sur le terrain, notamment la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) créée le 23 février dernier, la reconnaissent. Il existe, par ailleurs, l’Union des transporteurs routiers et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +