17 juin 2019 - 18:33 |

L'USDA confirme la bonne santé de la filière café en Côte d'Ivoire

La production mondiale de café en 2019/20 serait de 5,4 millions de sacs de 60 kg (Ms), inférieurs à celle de la campagne actuelle, pour se situer à 169,1 Ms. En cause, le Brésil qui sera dans son année basse de son cycle végétatif bisannuel, estime le Département américain de l'agriculture (USDA) dans son dernier rapport. En revanche, si la production d'Arabica est attendue en baisse de 7,2 Ms à 41 Ms, celle de Robusta grimperait de 1,7 Ms pour atteindre un record de production de 18,3 Ms.

Au Vietnam, la production progresserait de 100 000 sacs pour atteindre, là aussi, un record de 30,5 Ms, 95% étant du Robusta. Ses exportations augmenteraient de 1 Ms à 25,5 Ms, avec des stocks de fin de campagne qui demeureraient inchangés, estime l'USDA, à 2,1 Ms. En Indonésie, autre producteur majeur de Robusta, la récolte ne progresserait que de 100 000 sacs à 10,7 Ms, le Robusta devant représenter 9,5 Ms.

100 000 sacs de mieux en Côte d'Ivoire

S'agissant de l'Afrique et de ses producteurs de Robusta, la production ougandaise est attendue par l'USDA en baisse en 2019/20, à 3,5 Ms contre 4 Ms en 2018/19, alors que la Côte d'Ivoire progresserait de 100 000 sacs, à 1,8 Ms. La production tanzanienne serait stable, à 600 000 sacs. Quant au pays africains producteurs d'Arabica, l'Ethiopie atteindrait 7,35 Ms contre 7,25 Ms cette campagne et l'Ouganda 750 000 sacs contre 800 000. Tous types de cafés confondus, l'Ouganda exporterait 4 Ms contre 4,6 Ms et l'Ethiopie 4 Ms contre 3,98 Ms.

Une campagne mondiale 2019/20 qui sera excédentaire, la consommation devant, quant à elle, n'être que de 167,9 Ms. Les importations européennes glisseraient de 500 000 sacs à 48,5 Ms, soit 40% des achats mondiaux de café. L'USDA rappelle que les principaux fournisseurs de l'UE sont le Brésil avec 29%, le Vietnam 25%, Honduras 8% et la Colombie 6%. Mais les stocks européens devraient se contracter de 700 000 sacs, à 13,1 Ms.

Deuxième importateur mondial, les Etats-Unis devraient acheter 400 000 sacs de café de plus qu'en 2018/19, et totaliser 26,5 Ms. Ses principaux fournisseurs sont le Brésil avec 24%, la Colombie 22%, le Vietnam 15% et le Guatemala 6%. Leurs stocks de fin de campagne sont estimés par l'USDA en hausse de 200 000 sacs, à 6,9 Ms.

Des prix en baisse de 15% en mai

Les stocks mondiaux baisseraient de 2,8 Ms à 33,5 Ms. Les exportations glisseraient aussi de 800 000 sacs pour totaliser 116,8 Ms, la baisse des ventes brésiliennes devant être compensées par des expéditions plus importantes d'Indonésie et du Vietnam.  

L'USDA rappelle que les prix mondiaux du café ont baissé de 15% en mai par rapport à mai 2018, reprenant les indicateurs de l'Organisation internationale du café (OIC).

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +