17 juillet 2015 - 16:45 |

Le rachat par Cargill des activités cacao d'ADM reçoit le feu vert de l'UE

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement UE sur les concentrations, le projet d'acquisition, par Cargill, des activités d'Archer Daniels Midland (ADM) dans le secteur du chocolat industriel, sous réserve du respect de certaines conditions, souligne un communiqué publié aujourd'hui par la Commission.

Ces deux entreprises américaines fournissent du chocolat industriel, ainsi que des produits d'enrobage et de fourrage à base de matières grasses.

L'enquête de la Commission a révélé que l'opération notifiée réduirait la concurrence sur le marché, déjà concentré, du chocolat industriel et pourrait conduire à une augmentation des prix du chocolat industriel pour les clients, en particulier les entreprises de petite taille et de taille moyenne, installés à proximité des usines allemandes des parties. L'autorisation de la Commission est par conséquent subordonnée à la cession par Cargill de l'usine de chocolat industriel d'ADM située à Mannheim, en Allemagne, à un acquéreur approprié, de façon à lever les craintes de la Commission, selon le communiqué.

La concurrence après l'opération                                                     

La Commission a constaté que Cargill et ADM étaient d'importants fournisseurs de chocolat industriel aux clients installés autour de leurs usines allemandes. Le principal concurrent des parties dans ces régions est Barry Callebaut, même si sa part de marché est moins élevée. L'enquête a révélé que plusieurs concurrents plus petits occupaient une position plus limitée et n'exerceraient pas de pression concurrentielle suffisante sur les parties. L'opération envisagée éliminerait un concurrent important et réduirait le choix de fournisseurs appropriés sur ces marchés déjà concentrés avec, à la clé, des hausses de prix possibles, spécialement pour les clients de petite taille et de taille moyenne.

L'enquête de la Commission a également démontré que la structure du marché était différente dans les régions situées autour des usines des parties en Belgique, en France et au Royaume-Uni. Dans ces régions, la part de marché cumulée des parties est plus modeste, tandis que Barry Callebaut est un concurrent beaucoup plus important. La Commission n'a par conséquent relevé aucun problème de concurrence dans ces zones géographiques.

Les engagements

Afin de lever les craintes de la Commission, Cargill a soumis des engagements prévoyant la cession de l'usine de chocolat industriel d'ADM à Mannheim qui est la plus grande des usines de chocolat industriel que possède ADM en Europe et sa seule usine de chocolat industriel en Allemagne.

L'opération envisagée ne porte pas sur les activités d'ADM sur le marché des produits à base de cacao, ADM ayant décidé de vendre ses activités en la matière à Olam (Singapour).

 

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +