17 juillet 2018 - 08:00 |

Bond de 7,3% des broyages de cacao en Europe au second trimestre

La nouvelle est tombée hier, prenant par surprise nombre de traders notamment. Les broyages de fèves de cacao en Europe ont fait un bond de 7,3% au cours du deuxième trimestre et par rapport à la même période l'année dernière, à 356 109 tonnes(t), a annoncé l'Association européenne du cacao basée à Bruxelles. Une progression majeure, bien plus importante que les 3% auxquels s'attendaient nombre de traders interrogés par Reuters.

L'Allemagne fait un score tout aussi fort mais en baisse par rapport au premier trimestre, à 7,41% de mars à juin, atteignant les 94 356 t, alors qu'elle avait enregistré un bond de 8,99% de janvier à mars, à 99 642 t. 

Des chiffres que le marché a salué. Le marché à terme à Londres a grimpé hier à son plus haut en sept semaines, touchant les £ 1 884 la tonne, tandis qu'à New York, les fèves ont touché leur prix le plus élevé depuis le 30 mai, à $ 2 594 la tonne.

Toutefois, l'euphorie a été de courte durée et les deux places financières ont, en définitive, clôturé à la baisse hier soir. Car, l'effet de surprise passé, la réalité du marché est revenue au galop : l'industrie mondiale du chocolat aurait déjà couvert ses besoins, grosso modo, jusqu'à Noël 2019, souligne un trader interrogé par Reuters. Par conséquent, la demande dans les mois à venir ne devrait pas rester aux niveaux élevés actuels.

En outre, estiment certains, la forte demande en Europe pourrait n'être que le résultat d'un déplacement géographique de lieux de production et non le reflet réel d'une progression de la demande, souligne Jonathan Parkman de Marex Spectron.

En Côte d'Ivoire, l'association des exportateurs, le Gepex, a annoncé hier aussi que les broyages s'élevaient à 255 185 t sur ce deuxième trimestre, en légère hausse par rapport à la même période l'année dernière lorsqu'ils avaient totalisé 252 463 t. Sur le premier semestre 2018, les broyages étaient de  379 000 t contre 375 000 t début 2017.

Les chiffres du Gepex portent sur les broyages réalisés par Barry Callebaut, Olam et Cargill, les trois plus importants acteurs parmi les 12 existants en Côte d'Ivoire. Rappelons que la capacité de broyage existante chez le leader mondial de la fève est de 712 000 t mais les broyages n'ont été que de 519 000 t l'année dernière.

On attend maintenant la publication des chiffres de broyages américains.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +