17 août 2011 - 00:00 |

La guerre du coton se tisse entre l’Inde et la Chine

L’Afrique pourrait bénéficier du duo des géants à l’importation

L’Inde, deuxième exportateur mondial de coton, pourrait devenir un importateur net d’ici deux à trois ans, estime Sunil Khandelwal, directeur financier d’Alok Industries, le plus important fabricant de textiles en Inde en terme de chiffre d’affaires. En effet, alors que la production textile indienne ne cesse de croître, ses rendements cotonniers, quant à eux, sont faibles et baissent : ils sont actuellement de 475 kg/ha contre 1 579 kg en Australie, 1 480 au Brésil et 1 301 kg/ha en Chine.

La raison ? Les cotonculteur espaceraient leurs plants pour permettre la cueillette à la main, en tous les cas beaucoup plus qu’aux Etats-Unis ou en Australie où la récolte est mécanisée : en Inde, 12 000 cotonniers sont plantés à l’hectare contre 150 000 dans certaines régions en Chine et 85 000 en Australie. Or, les superficies pouvant être consacrées à la culture du coton sont limitées, en Inde comme en Chine, car les gouvernements incitent les agriculteurs à cultiver davantage de produits alimentaires que de produits de rente. En outre, les cotonculteurs pourraient ne pas être incités à développer cette culture car les cours mondiaux devraient baisser avec l’afflux de volumes venant d’Australie, du Brésil et d’Afrique.

Selon Sunil Khandelwal, la production indienne atteindrait un pic de 6 Mt en 2011/12 ( à septembre) puis commencerait à baisser. Selon ce scénario, l’Inde serait en concurrence avec la Chine pour s’approvisionner en coton sur les marchés mondiaux. Rappelons que les deux pays, à eux seuls, consomment 60% de la production mondiale de coton.

Rappelons que le coton a enregistré la plus forte hausse de son prix sur les marchés mondiaux l’année dernière. Cette belle envolée a persisté au premier trimestre 2011, attirant d’importants investissements spéculatifs.

L’Inde fait quasiment office de nain sur le marché mondial du textile face à son voisin chinois. Pékin détient 28,3% du marché mondial des textiles, soit 6,6 fois la part de l’Inde qui n’est que de 4,3%, selon les statistiques du gouvernement indien. L’Inde est aussi en concurrence avec le Pakistan, le Bangladesh et le Vietnam.

La consommation chinoise de coton est de l’ordre de 10 Mt en 2010/11 ; elle en produit 6,6 Mt. En 2009/10, cette production avait baissé de 6,9%, à 5,96 Mt. D’ici 2015, la demande chinoise en coton pourrait atteindre 13 Mt. Comme en Inde, la culture du coton est en étroite concurrence avec celle de produits alimentaires qui bénéficient de subventions gouvernementales.

Mots-clés: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +