17 septembre 2019 - 12:02 |

Ghana, Côte d'Ivoire, Indonésie : l'actualité cacao s'intensifie !

A quelques encablures de l'ouverture de la nouvelle campagne cacaoyère, l'actualité s'intensifie.

Au Ghana, le Cocobod a signé vendredi son prêt annuel syndiqué permettant de financer ses achats de fèves aux planteurs sur la campagne à venir 2019/20. Un prêt de $ 1,3 milliard (lire nos informations Le Ghana va lever $1,3 milliard de prêts pour le cacao en 2019/20), sursouscrit, conclu à Paris avec 24 banques menées par Mitsubishi UFG Bank (MUFG), Rabobank, Natixis, Société Générale, Nedbank, et Ghana International Bank.

"Il doit être rappelé que le remboursement de la facilité 2016/17 devait être achevé à la fin du mois d'août 2017. Cependant, le Ghana Cocoa Board a pu terminer de rembourser dès la fin du mois de juillet 2017. Parallèlement, le prêt 2018/19 a été remboursé intégralement en juillet 2019, avant la date butoir d'août 2019. Je ne suis donc pas surpris que la facilité 2019/20 ait été sursouscrite", a souligné le directeur général du Cocobod, Joseph Boahen Aidoo.  Un financement qui "contribue à maintenir les revenus de plus de 800 000 familles d'agriculteurs", a-t-il précisé.

Des licences d'exportation à 72 entités en Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire, outre  la signature des premiers contrats sur la campagne 2020/21 incorporant la prime de $ 400 la tonne de différentiel de revenu vital (DRV) (lire nos informations), le Conseil du café-cacao  (CCC) a publié jeudi la liste des 72 entreprises et coopératives ayant reçu leur licence d'exportation de café et de cacao.

Les entreprises sont : AFCOTRADE, AFCOTT CI, AFRICA SOURCING, AGRO WEST AFRICA, ASCOT, AWAHUS, BARRY CALLEBAUT (Suisse), BICAO, BEYOND BEANS COCOA, CAP SA, CARGILL COCOA SARL-U.S, CARGILL WEST AFRICA-U.S, COTE D'IVOIRE COMMODITIES, CEMOI CHCOLAT-France, CEMOI CI-France, CEMOI TRADING-France, COEX CI, COMPAGNIE CACAOYÈRE DU BANDAMA, CONDICAF, CYRIAN INTERNATIONAL, ETCI, FILDISI COCOA INDUSTRY, GPA EXPORT, GPA TRANSFORMATION, IVORY COCOA PRODUCTS, IVCAO, IVCOM, KINEDEN COMMODITIES, NESTLE CI (Switzerland), OCEAN SA, OMNIVALUE, OCP-OLAM COCOA ( Singapour), OUTSPAN-Olam (Suisse), PERFORM WORLD, PFI SARL, PLOT ENTREPRISE, PROMONT SA (Suisse), QUANG THIEN IMEX (Chine), S3C, SACC SACO- Barry Callebaut (Suisse), SOCICAF, SONEMAT, SUCAFINA, SUCDEN CI (France), SUSCOM, SUTEC, TAN IVOIRE, TAFI SA, TOUTON NEGOCE CI (France) et ZAMACOM-Ecom Trading (Suisse).

Les coopératives sont : CAADA COOP CA, CABF, CADESA, CAREPCI, CASB SCOOPS, CAY WANDA, CAYAT EXPORT, CNEK, COOP CA SOPLAD, COOPAGA COOP CA, ECAMOI, ECAMOM COOP CA, ECOOKIM, ECPAD SCOOPS, SCAA, SO.CO.DD, SCANZUE COOP CA, SCOABIA COOP CA, SOCAGC SCOOPS et SCOOPS COOPARM.

Rappelons que la date limite du dépôt des dossier de demande d'agrément avait été reportée du 14 août au 30 août.

Un prix de FCFA 1000 au planteur ? Fake news....

D'autre part, vendredi, le CCC a voulu formellement démentir par un communiqué officiel les rumeurs selon lesquelles le prix au planteur aurait d'ores et déjà été fixé à FCFA 1 000 le kilo pour la campagne à venir. "Le chef de l’Etat, SEM Alassane Ouatata, dans une interview accordée au journaliste BROU Aka Pascal et diffusée sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) le 6 août 2019, a affiché sa volonté de voir le prix du cacao augmenter progressivement pour atteindre 1000 FCFA le kg", rappelle le CCC. "Suite à cette interview, certains organes de presse et certaines personnes se sont empressés d’affirmer que le prix du cacao sera fixé à 1000 FCFA le kg pour la prochaine campagne 2019-2020. Cette information est une spéculation de nature à semer la confusion dans l’esprit des acteurs de la chaîne de commercialisation du cacao, surtout celui de nos braves producteurs de cacao. Le Conseil du Café-Cacao tient à rappeler à tous, que depuis la réforme, c’est au moins 60% du prix CAF qui est servi aux producteurs. Le Conseil du Café-Cacao se réserve le droit de communiquer le prix d’achat du cacao fixé en début de campagne 2019-2020 par les canaux habituels, et demande aux acteurs de la filière de rester à l’écoute."

 

A noter que le CCC souligne qu"au moins 60% du prix CAF revient au planteur alors que, dans le cadre de la mise en place du DRV, l'objectif affiché est plutôt de 70%.

 

Toujours en Côte d'Ivoire, du 27 au 30 septembre, se tiendra la 6ème Journée nationale du cacao et du chocolat qui a pour thème "Les enjeux d'un revenu décent aux producteurs de cacao".

L'Indonésie plus que jamais importateur de fèves

Côté Asie, l'Association indonésienne du cacao (INCA) annonce aujourd'hui que les importations de fèves devraient augmenter de 5% à 10% en 2018. "Les importations continueront d'augmenter sui les rendements demeurent faibles", a expliqué à Reuters le président d'INCA, Arie Nauvel Iskandar. "J'estime que les importations seront encore énormes cette année et l'année prochaine parce que la production nationale demeure faible." La production est estimée passer de 240 000 t en 2018 à 260 000 t cette année.

Rappelons que l'Indonésie est le troisième broyeur mondial avec une capacité installée de 747 000 t mais utilisée seulement à 56%.  A titre de comparaison, la Côte d'Ivoire a une capacité installée de 712 000 t mais â broyé 503 000 t de fèves entre le début de la campagne le 1er octobre dernier et la fin août, soit une utilisation de 70,9% de sa capacité. Ceci est en hausse de 8,4% par rapport aux 464 000 t broyées  durant la même période la campagne dernière.

Notons que l'association et les autorités indonésiennes  travaillent à une feuille de route de filière intégrée du cacao.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +