17 octobre 2007 - 15:15 |

La dévaluation du FCFA n’est pas d’actualité !

À l’issue de la réunion des ministres des Finances la Zone Franc à Paris les 15 et 16 octobre, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer a déclaré ” Je n’arrive pas à comprendre pourquoi (l’idée d’une dévaluation) revient sans arrêt”, sans ”raison fondamentale” du point de vue économique, ni ”politiquement l’envie de changer les choses” de la part des Etats africains. Il a, en outre, estimé qu’une dévaluation serait ”contre-productive”.
Dans son dernier rapport annuel sur la Zone Franc, publié début octobre, le Secrétariat du Comité Monétaire de la Zone Franc, note qu’en dépit d’un contexte international favorable, la croissance économique s’est ralentie en Zone Franc en 2006. Le taux de croissance s’est établi à 3,1% en 2006 contre 3,9% en 2005, une croissance globalement inférieure à celle de l’ensemble de l’Afrique subsaharienne (5,5%). Dans la zone UEMOA, le ralentissement s’explique, selon le rapport, par la situation en Côte d’Ivoire et le ralentissement enregistré au Sénégal. En outre, plusieurs filières agricoles (coton, noix de cajou, arachides) ont connu des difficultés. D e graves perturbations dans la distribution d’électricité ont grevé la croissance. Du côté de la zone CEMAC, la baisse de la production de pétrole en volume explique principalement le ralentissement.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +