17 octobre 2010 - 21:35 |

Pénurie de sucre au Cameroun

L’explication de la Socusam/Somdiaa

(15/10/2010) La conjonction de l’explosion des cours du sucre et de l’interdiction faîte à la Société sucrière du Cameroun (Socusam), appartenant au groupe Somdiaa, au début de l’année 2010 d’importer du sucre des autres unités du groupe (CST au Tchad et Saris au Congo) a provoqué une pénurie de sucre sur le marché camerounais. Une situation prévisible pour la Somdiaa et qui avait été annoncée au gouvernement dès le premier trimestre 2010.
La production de sucre de la Socusam n’est jusqu’à présent pas suffisante (120 000 tonnes environ par an) pour répondre à la totalité des besoins du marché national. Elle comble en partie ce déficit en important du sucre produit au Tchad et au Congo. L’interdiction décrétée par le gouvernement camerounais d’importer du sucre de ces pays a fait que l’on retirait à la Socusam un moyen de réguler le marché.
Mais, l’élément déterminant est venu de l’extérieur avec la flambée des cours mondiaux du sucre. Rappelons que le cours du sucre a gagné 46% au troisième trimestre 2010. Le 14 octobre, il clôturait à un plus haut de 8 mois à New York à 28,26 cents la livre et à Londres à $711,70 la tonne.
Avec la hausse des cours, les importations illégales principalement en provenance du Nigeria sont devenues trop onéreuses, le Nigeria ne faisant que raffiner du sucre importé. Cela a véritablement créé un appel d’air sur le marché camerounais et une forte demande auprès de la Socusam, incapable d’y répondre.
Dès le mois de juin, les autorités camerounaises ont donné des quotas d’importations à hauteur de 33 000 tonnes, dont 25 000 tonnes en provenance du Brésil et 8 000 tonnes du Congo. Et compte tenu de la saturation des ports au Brésil, près de 100 bateaux font la queue pour embarquer, ce n’est que mi-octobre que la première cargaison de sucre est arrivée à Douala. En outre, le démarrage dans deux semaines de la campagne sucrière au Cameroun devrait permettre un meilleur approvisionnement du marché, souligne la Somdiaa.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +