17 novembre 2022 - 15:48 |

L'insolent dynamisme du café Robusta au Vietnam

Numéro 2 mondial du café après le Brésil et n°1 du Robusta, le Vietnam, à l’instar de nombreux pays africains producteurs de Robusta, est toujours confronté à de multiples problèmes systémiques qui l'empêchent de progresser dans la chaîne de valeur du café, pouvait-on lire en début de semaine dans le Business Times de Singapour.

A première vue, la performance vietnamienne est pourtant belle, avec une progression de 14,8% des volumes exportés en 2021/22, à 1,73 million de tonnes (Mt), son plus haut en quatre ans (lire nos informations : Des exportations de café d’Afrique en berne en 2021/22). Sur les neuf premiers mois de l’année calendaire 2022, les recettes ont atteint $ 3,1 milliards, en hausse de 37,6% sur la même période l’année dernière. Les recettes générées représentent une augmentation de la valeur unitaire par tonne de près de 22,5 % par rapport à la même période en 2021 à $ 2 280 la tonne, a indiqué en fin de semaine dernière le ministère de l’Agriculture.

L'UE, premier client

L’Union européenne continue d’être le premier client du Vietnam pour son café, avec une part de marché de 39%, soit 490 700 t pour une valeur de $ 1,1 milliard. Ceci représente un bond de 27% en volume et de 54% en valeur sur un an … La Belgique (plate-forme portuaire) à, l’Espagne, les Pays-bas (idem), la France et le Portugal ont fortement augmenté leurs achats, selon l’Institut de politique et stratégie pour le développement agricole et rural.  

Si la Russie a vu ses achats grimper de 17,3%, ceux du Royaume Uni ont bondi de 57,9% en volume à 34 700 t et de 84,2% en valeur à $ 70,7 millions, ces échanges étant boostés par l’accord de libre-échange conclu entre eux. Les exportations vers l’Inde ont enregistré 116% de hausse et les expéditions au Mexique ont été multipliées par 52, selon le ministère.

Les importations des Etats-Unis sur le premier semestre ont été de 833 960 t pour une valeur de $ 4,68 milliards, soit une hausse de 5,4% en volume mais un prodigieux bond de 51,3% en valeur. Le prix moyen du kilo de Robusta vietnamien vendu aux USA a atteint $ 5 615 la tonne, progressant de 43,5%  en valeur…

Vicofa veut se parfaire

L’Association vietnamienne du café et du cacao (Vicofa) semble donc sur le bon chemin pour atteindre son objectif de $ 6 milliards d'ici 2030, indique le Business Times  Pour ce faire, elle se doit cependant de s’attaquer aux faiblesses de la filière soulignées par un rapport de Dezan Shira & Associates publié en juillet et qui met le doigt sur les blocages de la filière comme la fragmentation de l’industrie, le manque d'infrastructures et d'équipements modernes, des techniques agricoles non durables, le changement climatique et le vieillissement des caféiers.

Car selon les analystes, le succès du Vietnam en matière de café Robusta repose essentiellement sur une demande mondiale croissante pour cette variété de café (très utilisé dans le soluble) et la capacité de ce pays à répondre à cette demande. Rappelons qu’il y a plusieurs décennies, le Vietnam s’est imposé à ce marché en pratiquant des prix très bas à l’international pour prendre des parts de marché, notamment aux pays africains producteurs au premier rang desquels était la Côte d’Ivoire. Le Vietnam était alors régulièrement accusé de dumping.

Des stocks en baisse

Or, cette capacité de répondre pourrait être mise à mal cette année car les vastes stocks du Vietnam ont rétréci de moitié par rapport à il y a un an, rapporte Bloomberg. D'autres grands pays producteurs ont été affectés par des conditions climatiques irrégulières, notamment de fortes sécheresses, du gel et des pluies.

"La demande des buveurs de café du monde entier passe progressivement de l'Arabica à un volume plus élevé de Robusta", a déclaré Le Hoang Diep Thao, directeur général de l'exportateur de café vietnamien TNI King Coffee, dont le siège est à Singapour, et ancien vice-président de Vicofa. "Lors de mes récents voyages d'arpentage, j'ai constaté qu'il existe un risque réel d'épuisement, un potentiel de pénurie croissante des matières premières non seulement au Vietnam mais dans les principales régions productrices de Robusta en Asie", a-t-il déclaré.

Mots-clés: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +