18 février 2014 - 09:15 |

Perspectives sombres sur le marché du caoutchouc

L’IRCO maintient sa consigne de rétention

(18/02/2014)

Depuis le début de l’année, les prix du caoutchouc naturel ont perdu entre 13 et 20 sur les marchés à terme asiatiques de référence, après avoir reculé de 25 en 2013. En effet, selon la Commerzbank, pour la quatrième année consécutive, l’offre dépasse la demande. Et la production mondiale augmenterait encore de 4,5 cette année face à une demande en progression de seulement 3%.

Troisième producteur mondial derrière la Thaïlande et le l’Indonésie, la production vietnamienne aurait bondi de 39% entre 2010 et 2013, à près d’un million de tonnes.
En outre, les stocks des entrepôts du Shanghai Futures Exchange ont atteint fin janvier leur plus haut niveau depuis 2004.

Côté demande, ”La Chine représente 35% de la demande mondiale de caoutchouc, principalement pour la production de pneus. Des données économiques décevantes et/ou des stocks élevés peuvent avoir un effet négatif sur les prix du caoutchouc”, explique à usinenouvelle.com Michaela Kuhl, analyste chez Commerzbank.

La semaine dernière, l’International Rubber Consortium (IRCO) a incité ses membres à ne pas vendre leurs produits aux niveaux de prix actuels, “déraisonnablement bas

Lueur d’espoir, l’association chinoise des fabricants automobiles table sur une progression de 10 des ventes de véhicules cette année, après une hausse de 16 en 2013. 70 % des achats chinois de caoutchouc réalisés en 2012 ont été utilisés à des fins de production de pneumatiques, souligne L’Usine nouvelle.

L’excédent mondial de caoutchouc pourrait par ailleurs reculer, passant de 384 000 tonnes en 2013 à 241 000 tonnes cette année selon le Groupe d’étude international sur le caoutchouc. Toutefois, compte tenu de l’offre mondiale, ”nous ne voyons pas de potentiel pour que les prix augmentent considérablement dans un avenir proche”, précise Michaela Kuhl.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +