18 février 2022 - 18:41 |

Le café a été le plus grand contributeur aux 7,5% de croissance de Nestlé en 2021

Les résultats annuels de Nestlé sur 2021, publiés hier, renforce le sentiment que la reprise post-Covi ou en faisant avec la Covid est bel et bien là pour les multinationales. Son chiffre d’affaires a augmenté de 3,3% à 87,1 milliards de francs suisses (CHF) (€ 83,5 milliards) et son bénéfice par action de 41,1% à CHF 6,06, essentiellement suite aux gains réalisés avec la cession d'actions L’Oréal. Le groupe rappelle que le 15 décembre 2021, Nestlé a vendu 22,26 millions d’actions de L’Oréal pour un montant total de 9,3 milliards de CHF. A la suite de cette transaction, Nestlé détient 20,1% de L’Oréal.

« Le Conseil d’administration propose un dividende de 2.80 CHF par action, soit une augmentation de 5 centimes, soulignant la 27e année consécutive de hausse du dividende. Au total, 13,9 milliards de CHF ont été versés aux actionnaires en 2021, sous forme de dividende et de rachat d’actions. » CHF 13, 9 milliards (€ 13,3 milliards)…..

Sa croissance organique a été de 7,5% « soutenue par une consommation à domicile très dynamique, la bonne reprise des ventes dans les canaux hors domicile, un effet prix accru et des gains de parts de marché. » La croissance organique a atteint 7,2% dans les marchés développés, « le niveau le plus élevé depuis plus d’une décennie », et de 7,8% dans les pays émergents.

Quant aux perspectives sur 2022, la « croissance organique des ventes [serait] d’environ 5% et la marge opérationnelle courante récurrente comprise entre 17,0% et 17,5% ».

Par catégorie de produits, le café a été le plus grand contributeur à la croissance organique, alimentée par la forte demande pour les trois principales marques Nescafé, Nespresso et Starbucks. Les ventes de produits Starbucks ont augmenté de 17,1% pour atteindre 3,1 milliards de CHF, générant plus de 1 milliard de CHF de ventes supplémentaires par rapport à 2018.

Fait intéressant, depuis le 1 er janvier 2022, la Société est organisée en cinq zones contre trois auparavant : Zone Amérique du Nord, Zone Amérique latine, Zone Europe, Zone Asie, Océanie et Afrique, et Zone 7/17 Grande Chine. Toutefois, ce n’est qu’à partir du 21 avril prochain que Nestlé publiera ses résultats selon cette nouvelle structure. Un redécoupage qui devrait permettre une analyse plus fine de chaque zone même si on peut regretter que l’Afrique n’ait pas sa place à part entière… Rappelons qu’auparavant, les grandes zones étaient réparties entre : Amériques ; Europe/Moyen-Orient/Afrique du Nord ; Asie/Océanie/Afrique sub-saharienne.

Pour l’heure, l’Afrique sub-saharienne reste noyée dans une zone partagée avec l’Asie et l’Océanie. « L’Afrique subsaharienne a enregistré une croissance organique à deux chiffres, grâce à une solide évolution des ventes de Maggi, Milo et Nescafé, en particulier pour les offres économiques », lit-on dans le rapport.

Mots-clés: 
Filières: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +