18 mars 2019 - 14:47 |

Le manque de stockage freine le développement agricole du Liberia

Le manque d'infrastructure de stockage dans les 15 contés du Liberia est un réel frein au développement de l'agriculture, notamment en matière cacaoyère, a souligné le directeur général du Liberia Agriculture Commodity Regulatory (Lacra), John Flomo. C'est pourquoi leur création et réhabilitation constituent un objectif de l'organisme public, mais de nombreux obstacles s'élèvent dont celui du coût.

"Actuellement, notre cacao subit une décote sur le marché mondial car il lui manque certaines qualités ; une des grandes raisons est la manière dont le cacao est transformé, mais nous élaborons une stratégie qui développera le marché", a-t-il précisé en fin de semaine dernière lors d'un point presse.

Le Lacra, créé en 2014, prenant la suite du Liberian Produce Marketing Company (LPMC), est en train de faire l'inventaire de ses avoirs et souligne que de nombreuses aires de stockage et d'unités de transformation notamment de cacao ont été abandonnés à Bong et dans d'autres contés. Il s'agit donc de remonter la pente mais le coût de rénovation des infrastructures est estimé à $ 1,9 million. John Flomo a précisé être en discussion avec différents bailleurs pour contribuer au financement.

L'agence de régulation est également en train d'explorer différentes opportunités d'export pour ses produits. Dans ce cadre, une délégation de chocolatiers néerlandais devait arriver aujourd'hui  à Monrovia, en provenance de Côte d'Ivoire (lire notre article Une délégation néerlandaise du cacao en visite à Abidjan). Cette campagne, le Lacra a accordé des licences d'exportation de cacao à neuf entreprises.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +