18 mai 2021 - 19:50 |

Les broyages de cacao en Côte d’Ivoire compromis par les pénuries d’électricité

La Côte d’Ivoire fait face depuis la fin avril à une baisse de sa production d’électricité qui affecte l’économie du pays mais aussi celle de ses pays voisins, le Burkina Faso et le Mali (Lire : Les coupures d'électricité en Côte d'Ivoire et au Ghana impactent toute la région et l'agro-industrie). Très concrètement, suite aux coupures d’électricité,  les broyages de cacao pourraient chuter de moitié à 25 000 tonnes en mai, et encore plus en juin, selon cinq sources, dont l’association des exportateurs Gepex, recueillies par Reuters. Les entreprises ne fonctionnent qu’à 50% de leur capacité et certaines délaisseraient la production de beurre pour se concentrer sur la masse de cacao.

Habituellement, la Côte d’Ivoire broie entre 45 000 et 49 000 tonnes de fèves par mois. Au 1er trimestre 2021, les broyages ont été dynamiques en hausse de 4,3% par rapport à la même période de 2020 à 293 000 tonnes (Lire : Hausse des broyages de cacao en Côte d’Ivoire).

Face à cette situation et à une accumulation possible de stocks de fèves alors qu’environ 80% des fèves récoltées durant la récolte intermédiaire, qui court d’avril à septembre, sont achetées par les broyeurs, le Conseil café cacao (CCC) pourrait autoriser les broyeurs à exporter et à transformer leurs fèves ailleurs, probablement dans leurs usines européennes ou américaines.   

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +