18 juin 2011 - 00:00 |

La Chronique Matières du Jeudi

Les marchés s’inquiètent

(17/06/2011)

Cela faisait un mois que la quasi-totalité des prix des matières premières n’avait pas autant chuté que cette semaine écoulée. L’indice Reuters-Jefferies CRB qui comprend 19 matières premières, a perdu près de 4%. La petite santé des Etats-Unis (le FMI a révisé à la baisse ses prévisions de croissance) et la dette grecque font craindre un ralentissement économique mondial plus important et donc une demande moindre en produits. Les investisseurs et spéculateurs ont donc vendu pour se tourner vers les marchés financiers et monétaires. La baisse du dollar a aidé en ce sens.

Cacao. Les cours du cacao n’ont guère évolué en cette fin de semaine, le marché attendant des nouvelles fraîches notamment de la prochaine campagne qui démarre en septembre pour s’orienter à la hausse ou à la baisse. Le différentiel Côte d’Ivoire, c’est-à-dire le prix de la fève ivoirienne sur le marché physique par rapport au cours du marché à terme de Londres, est de £ 60 soit £ 10 de plus que la semaine dernière, alors que celui du Ghana demeure inchangé à £ 125 au dessus. Cette relative stabilité du marché s’explique par l’abondance de fèves actuellement sur le marché et chacun attend de voir comment va s’orienter la campagne 2011/12 pour prendre des positions. Si la Côte d’Ivoire, malgré toutes ses difficultés, a toujours pour objectif de produire 1,3 Mt cette campagne contre 1,2 million la campagne dernière, les récentes pluies, très abondantes, dans les régions de production font craindre pour la qualité de la récolte intermédiaire en cours jusqu’en septembre. A noter que la Côte d’Ivoire a abaissé ses standards de qualité pour cette récolte intermédiaire afin de permettre des fèves de plus petite taille à être exportables. Pour leur part, les stocks certifiés à New York ont baissé à 111 840 t au 13 juin contre 132 740 t le 30 mai, mais il y a des fèves dans les pays exportateurs.

Café. L’Arabica a terminé au plus bas en quatre mois sur des ventes spéculatives et des ordres automatiques de vente, la récolte brésilienne allant bon train. La situation de la Grèce inquiète les marchés quant à la santé de la consommation européenne.
Quant au Robusta, ses cours demeurent très soutenus face à de faibles ventes du Vietnam et d’Indonésie. Ainsi, le 8 juin dernier, et ce pour la première fois depuis mai 2010, le café du Vietnam s’est échangé à prime sur Londres : aujourd’hui, vendredi 17 juin, il cotait $ 80 la tonne au dessus de Londres sur la position juillet contre $ 100 la semaine dernière. En effet, cette origine a beaucoup exporté en début d’année, ne lui laissant que de faibles volumes disponibles et le marché doit maintenant attendre la nouvelle récolte en octobre pour être de nouveau correctement approvisionné en Vietnam.
Quant à l’Indonésie, ses exportations en 20111 devraient être de 12% inférieures à celles de l’année dernière en raison d’une récolte décevante. Sa récolte serait de 12% inférieure à celle de 2010/11.

Huile de palme. Hier, jeudi, l’huile de palme sur le marché de Kuala Lumpur a chuté à son plus bas en cinq semaines avant de se ressaisir et terminer en légère hausse. En effet, les stocks en Malaisie, deuxième producteurs mondial, devraient croître et atteindre 1,92 million de tonnes, soit son niveau le plus élevé en 16 mois. Certes, la baisse des cours devrait stimuler la demande et donc logiquement réduire les stocks mais la production, de son côté, bat son plein. Côté marché, la Chine et l’Inde sont en train de reconstituer leurs stocks et les pays musulmans sont activement à l’achat pour se préparer au ramadan.

Riz. Les prix du riz de Thaïlande et du Vietnam ont été en hausse cette semaine face à une activité soutenue à l’embarquement mais aussi des interventions plus musclées sur le marché de la part du gouvernement thaïlandais. Sur le mois de mai, la Thaïlande a exporté 1,3 Mt de riz, soit quasiment le double des volumes qu’elle avait chargé en mai 2010, notamment sur des achats d’Irak et du Bangladesh.
De leur côté, les autorités vietnamiennes reconstituent leurs stocks : 1 million de tonnes provenant de la récolte d’été et d’automne seront entreposées pendant trois mois à compter du 15 juillet. Le Vietnam devrait exporter 3,9 Mt de riz au premier semestre contre 3,46 sur les six premiers mois de 2010.

Sucre. Contrairement aux autres matières premières, le sucre roux a clôturé la semaine en hausse sur des achats physiques. Il s’agit de sa cinquième semaine de hausse consécutive, le marché étant stimulé par les achats de pays musulmans qui commencent à se préparer au ramadan en août alors que les ports brésiliens et thaïlandais continuent à être très congestionnés.
Toutefois, les perspectives du marché à plus long terme sont baissières car l’offre tant brésilienne qu’indienne devrait continuer à être très abondante.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +