18 juin 2018 - 17:30 |

Les produits agricoles au cœur du feuilleton commercial entre les Etats-Unis et la Chine

Nouvelle attaque de Donald Trump contre Pékin vendredi dernier avec l’annonce de l’application de droits de douanes de 25% sur $50 milliards d’importations en provenance de Chine. Une décision qui touchera plus de 1 100 produits, dont 818 produits seront taxés à compter du 7 juillet. Les produits technologiques figurent en haut de la liste. Des mesures préparatoires seront prises sur les 284 autres catégories concernées, les semi-conducteurs et un large éventail de produits électroniques et chimiques qui selon Washington bénéficient notamment du programme de subventions “Made in China 2025”.

La Chine a immédiatement répliqué à l’annonce de Donald Trump en décidant d’imposer des droits de douanes de 25% sur 659 produits américaines d’une valeur totale également de $50 milliards. Une taxation aussi en deux temps pour Pékin avec des droits de douane sur un montant de $34 milliards de produits américains, dont les produits agricoles et l’automobile, en vigueur le 6 juillet. Parmi les produits agricoles, sont concernés le coton, le soja

L’application des droits sur les produits restants, parmi lesquels le pétrole brut, le gaz naturel, le charbon et certains produits pétroliers raffinés, sera annoncée à une date ultérieure a indiqué Chine nouvelle.

Coton et soja parmi les produits américains touchés

Les produits agricoles américains figurent en bonne place dans la riposte de Pékin. En effet, à partir du 6 juillet, le blé, le bœuf, le coton, les légumes, le maïs, les noix, le poisson, le porc, les produits laitiers, le riz et le sorgho seront frappés d’une taxe de 25% à l’importation en Chine.

Les importations agricoles chinoises en provenance des États-Unis ont représenté une valeur de $24,1 milliards en 2017, selon le Quotidien du Peuple. Outre le soja, où la Chine représente plus de 60% des exportations américaines pour une valeur de plus de $14 milliards en 2017, le coton n’est pas négligeable pour le premier exportateur mondial, représentant $5,8 milliards en 2017. D’autant plus, que la Chine vient de décider d’émettre 800 000 tonnes de quota d’importation supplémentaire (cf. notre dernière Chronique des Matières Premières Agricoles). Les achats en provenance des États-Unis se sont élevés à un peu plus de 500 000 tonnes sur un total de 1,2 million de tonnes en 2017.

«L'impact des conflits commerciaux entre les deux plus grandes économies du monde entraînera de graves conséquences pour la croissance économique et la création d'emplois et portera préjudice à ceux qui sont les plus vulnérables à travers le monde» a réagit Cargill dans un communiqué. De son côté, un autre négociant de matières premières de taille, Archer Daniels Midland (ADM) a indiqué via son porte-parole Jackie Anderson que « La Chine continue d'être un important marché d'exportation pour l'alimentation et l'agriculture américaines. Nous espérons que les deux gouvernements continueront à poursuivre un dialogue bilatéral à l'appui d'une solide relation commerciale entre la Chine et les Etats-Unis ».

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +