18 juillet 2009 - 23:18 |

Le Rendez-Vous Matières du Jeudi

Semaine haussière pour le cacao, le café, le coton, l’huile de palme, le thé ….


(17/07/09) BOIS La demande en provenance d’Asie a contribué à maintenir une activité raisonnable pour les exportateurs africains de grumes ainsi qu’une stabilité des prix. En revanche, la faiblesse de la demande européenne devrait se poursuivre avec l’entrée de la période estivale des vacances. Les traders ne tablent pas sur une reprise avant le quatrième trimestre, notamment au regard de la récession qui touche l’industrie de la construction. Les exportateurs africains de grumes comptent sur les acheteurs asiatiques pour assurer une stabilité sur le troisième trimestre de l’année et les embarquements de la Chine, qui seront les plus importants en volume souligne l’International Tropical Timber Organization (ITTO).
Du côté des sciages, l’activité est très faible, l’Europe étant hors du marché. Cependant, le niveau très bas des stocks au Royaume-Uni ainsi qu’une demande très limitée en bois tropical pourraientt amener à spéculer sur de nouveaux achats. Les demandes pour FSC ou autres bois certifiés ne montrent pas d’amélioration.
Certains producteurs en Afrique pourraient envisager une réduction de leur production ne percevant pas de signes d’une reprise des volumes en grumes ou sciages, conclut l’ITTO.

CACAO La crainte d’une recrudescence du phénomène d’El Nino, qui pourrait menacer la récolte du cacao en Indonésie, puis des chiffres meilleurs qu’anticipés sur les broyages américains ont supporté les cours du cacao cette semaine, qui ont tout de même marqué un net repli le 15 juillet. Les broyages de cacao aux Etats-Unis sont en recul de 6,75% au second trimestre 2009 par rapport à 2008 à 105 123 tonnes, selon les statistiques de la National Confectioners Association. C’est moins que prévu et que les chiffres publiés pour l’Europe et l’Allemagne (respectivement -11,3% et -15,3). Et un facteur de hausse, dans une période traditionnellement plus calme, le cacao a gagné £ 60 livre le 17 juillet. Globalement, les traders estiment que les broyages avec la crise économique et la baisse de la demande devraient chuter de 10 à 11% en 2009. En revanche, en Malaisie, la chute est brutale, – 21,8% à 64 118 tonnes au deuxième trimestre 2009 après que les broyeurs ont réduit leur capacité suite à la faiblesse de la demande.
Selon un pôle d’analystes réunis par Reuters, le déficit mondial en cacao serait de 80 000 tonnes en 2008/09, ce qui devrait contribuer à soutenir les prix en dépit du ralentissement des broyages. Le contrat spot ICE est anticipé à $ 2 750 la tonne à la fin 2009, en hausse de 25% par rapport à la précédente estimation de janvier ($ 2 200).
Au Nigeria, les arrivées de cacao dans les ports ont atteint 145 000 tonne entre le 1er octobre et le 30 avril, selon les principaux exportateurs. En hausse de 14,62% par rapport à la même période en 2007/08.
La Côte d’Ivoire a lancé le 15 juillet l’opération phytosanitaire 2009 qui consiste en la pulvérisation d’insecticides et de fongicides sur les plantations de cacao afin de lutter contre les suceurs de la sève et la maladie de la pourriture brune des cabosses. Selon Patrice Domoraud, administrateur provisoire du Fonds de développement et de promotion des activités des producteurs de café et de cacao (FDPCC), 812 500 hectares devraient être traités dont 500 000 ha en insecticide et 312 000 ha en fongicide. Une opération certes nécessaire mais non suffisante au regard des 2,5 millions d’hectares de cacao, estime un directeur d’une entreprise européenne d’exportation.

CAFE Une légère reprise du marché a été observée cette semaine avec pour l’Arabica une situation toujours tendue sur l’offre de l’Amérique centrale et de la Colombie. Pour le Robusta, «les différentiels du Vietnam ont fortement augmenté en embarquement en raison du niveau bas du marché et du manque de café de bonne qualité» observe un courtier. Mais l’activité générale est calme.
F.O Licht a révisé à la baisse de 3 millions de sacs son estimation du déficit mondial en café en 2008/09 avec une production mondiale à 136 millions de sacs de 60 kilos, en hausse par rapport au 119,8 millions en 2007/08. «Une nouvelle récolte record au Brésil ainsi qu’une récolte abondante de Robusta au Vietnam et en Indonésie compensera une forte baisse de la production en Colombie» souligne l’analyste allemand.
Les exportations de café d’Ouganda devraient chuter de 10,8% en juillet à 290 000 sacs, par rapport à juillet 2008, a déclaré l’Uganda Coffee Development Authority. Les exportations d’octobre à juin se sont élevées à 2,3 millions de sacs et ont rapporté $ 226 millions.

CERÉALES Dans son dernier bulletin sur la situation alimentaire au Sahel, Afrique Verte observe que les prix des céréales (mil, sorgho, maïs, riz) sont globalement en hausse. Un constat identique formulé par la FAO dans son dernier rapport sur les Perspectives de récoltes et situation alimentaire où elle not qu’en dépit d’une baisse des prix internationaux et de bonnes récoltes céréalières, les prix des produits alimentaires locaux dans les pays en développement restent élevés. Parfois au dessus des niveaux records de l’année dernière ou au même niveau. Selon la FAO, la production céréalière mondiale en 2009 devrait atteindre, 2 milliards 208 millions de tonnes, soit 3,4 % de moins que la récolte record de l’année précédente.

HUILE DE PALME La semaine s’est terminée comme elle a commencé avec un trend très haussier. L’huile de palme a gagné 5,62% sur la semaine, sa plus forte hausse hebdomadaire depuis le 26 avril. Seul le 16 juillet le marché s’est rétracté, les investisseurs prenant leur bénéfices après deux sessions de hausse. Le 17 juillet, l’huile de palme malaisienne a bondit de 5,1%, le contrat octobre gagnant 103 ringgits pour clôturer à 2 123 ringgits ($595,85) la tonne. L’industrie entre dans la saison de forte demande avec l’approche du Ramadan.
Les exportations d’huile de palme sont soutenues. SGS indiquait le 15 juillet que les exportations d’huile de palme de Malaisie avaient progressé sur la période du 1er au 15 juillet de 14,6% à 653 474 tonnes contre 653 474 t du 1er au 15 juin. Selon les chiffres d’Intertek Testing Services, la hausse est supérieure, 17,6% avec 659 143 t.
Selon un pool d’analystes réunis par Reuters, les prix devraient se situer sur une moyenne de 2 200 ringgits la tonne en 2009 et 2 275 ringgits en 2010. Ils n’atteindront pas les sommets de 2008 car l’offre mondiale d’huile sera meilleure. Cependant, la volatilité des marchés des commodités et les opinions divisées sur le développement du phénomène El Nino avec la baisse possible des rendements donnent un cours compris entre 1 850 et 2460 ringgits pour 2009 et de 1 967 à 3 125 ringgits pour 2010. Selon l’analyste Ong Keng Wee d’Affin Investment bank, «nous nous attendons à ce que les prix se stabilisent autour de 2 000 ringgits la tonne avec une possibilité de hausse vers la fin de l’année car les bas prix attirent les acheteurs et le marché devrait être confronté à une production plus faible au 1er trimestre 2010 et anticipe une demande plus ferme avec la reprise de l’économie. De plus le ratio mondial stocks/usage pour les huiles comestibles devrait être tendu en 2009/10. Les conditions du développement du phénomène El-Nino ainsi qu’un dollar faible et des prix plus élevés du pétrole encouragent les acheteurs et les spéculateurs à pousser les prix plus hauts ».

THE Les prix sur le marché aux enchères du Kenya ont progressé cette semaine, soutenus en particulier par une forte demande du Pakistan. Le temps froid dans les zones de plantation devrait abaisser la production dans les prochaines semaines et les pluies insuffisantes cette année ont aussi affecté la production du premier exportateur de thé noir. Sur le premier semestre 2009, les ventes aux enchères ont chuté d’environ 2 millions de kilos (- 1,2%) à 151 millions de kilos.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +