18 octobre 2018 - 15:51 |

Institut Choiseul : les leaders africains de demain

Depuis 2014, l’Institut Choiseul met en avant les jeunes dirigeants économiques africains de 40 ans et moins appelés à jouer un rôle majeur dans le développement économique de l’Afrique dans un avenir proche.

Pour cette cinquième édition, 67 nouveaux leaders font leur rentrée dans le classement des 200 jeunes nominés, représentant 38 pays africains.

Par région, l’Afrique de l’Ouest demeure la région où les jeunes leaders sont les plus importants, avec 56 lauréats. Par pays le Nigéria en compte 19, la Côte d’Ivoire (10), le Ghana (8) et le Sénégal (7). Puis se placent l’Afrique de l’Est (48), l’Afrique du Nord (41), l'Afrique australe (34) et l'Afrique centrale (21). 

Par secteur, l’agroalimentaire n’arrive qu’en septième position avec 15 lauréats. Les nouvelles technologies, la finance et le secteur manufacturier sont les plus représentés des quinze domaines d’activités. Suivent ensuite l’immobilier/constructions et les institutions. 

secteur_choiseul.png

 

Le premier du classement Choiseul œuvre dans l’agroalimentaire

L’Algérien Sahbi Othamani, directeur général de la Nouvelle conserverie algérienne de Rouiba (NCA Rouiba), leader dans la fabrication de jus, se situe à la première place de Choiseul 100 Africa. NCA Rouiba qui a l’ambition de se développer en Afrique sub-saharienne mais qui est freiné par les autorités algériennes, et en particulier la Banque centrale d’Algérie,  à l'instar du groupe Cervital.

En 2014, NCA Rouiba concluait avec le gouvernement béninois un accord d’exploitation en location gérance pour les six usines de transformation de produits agricoles, notamment d’ananas, de mangue et d’orange. Après des rebondissements, des négociations avec la firme franco-indienne AIL (cf. nos informations) puis la décision en 2016 de les céder par appel d’offres (cf. nos informations), il semblerait, selon Sahbi Othamani, que l’accord soit toujours en vigueur et que la politique algérienne est à un tournant concernant la politique de réglementation des changes. « Pour une fois on nous écoute aujourd’hui » affirmait hier Sahbi Othamani lors du petit déjeuner organisé par l’institut Choiseul.

Pour la filière jus en Algérie c’est aussi une question de survie car la capacité installée de production de jus de fruits est 40 fois supérieure à la demande locale ! « L’export est une solution et aujourd’hui l’Etat algérien est conscient de cela » affirme-t-il. Ajoutant, que l’ouverture d’un poste frontalier entre l’Algérie et la Mauritanie et l’entrée future de la Mauritanie dans la Cedeao sont une opportunité logistique pour NCA Rouiba en réduisant le temps de transport de 20 jours à 7 jours. « Aujourd’hui les Algériens, les Maghrébins et nos amis d’Afrique de l’Ouest nous avons des synergies à partager. La crise, qu’a traversé l’Afrique du Nord nous a fait prendre conscience de l’importance d’ouvrir des débouchés pour décongestionner les secteurs », indique le directeur général de NCA Rouiba.

Actuellement, NCA Rouiba distribue ses produits dans dix pays africains mais l’objectif est dans une deuxième étape de transformer et produire sur place en tirant partie des matières premières locales. Pour le Bénin, la Banque centrale devrait donner son accord. De plus, le gouvernement offre aujourd’hui aux industriels algériens de la vente par consignation, ce qui est une véritable opportunité pour nous, souligne Sahbi Othamani.

Les jeunes leaders africains dans l’agroalimentaire, les engrais, les industries liées à l’agriculture de l’édition 2018 de 100 Africa de l’institut Choiseul

  • Sahbi OTHMANI (39 ans), directeur général de NCA-ROUIBIA, Algérie (1er du classement Choiseul)
  • Sami AGLI, directeur général du groupe AGLI, Algérie, (5ème)
  • Anta Babacar NGOM, directrice générale du groupe SEDIMA, Sénégal (21ème)
  • Juliana ROTICH, directrice générale Afrique de l’Est BASF, Kenya (25ème)
  • Bethelem TILAHUN ALEMU, PDG BOSTEX PLC, Ethiopie (28ème)
  • Shahim ISMAEL, directeur général groupe SMTP, Madagascar (30ème)
  • Maourane AMEZIANE, directeur exécutif de la stratégie et du développement de l’OCP, Maroc (33 ème)
  • Seif El Din THABET, directeur général JUHAYNA FOOD INDUSTRIES, Egypte (61ème)
  • Isamel BARNOU, directeur général SOCIÉTÉ DE TRANSFORMATION ALIMENTAIRE, Niger (68ème)
  • Roger Philippe ADOU, directeur général adjoint SOLIBRA, Côte d’Ivoire
  • Alloysius ATTAH, PDG FARMERLINE, Ghana
  • Lulayn AWGICHEW, directrice générale adjointe BISLET AGRITEC, Ethiopie
  • Yamfwa CHINYANTA, directeur des ressources humaines à Alliance for a green revolution in Africa (AGRA)
  • Momarr Mass TAAL, PDG TROPINGO FOODS, Gambie
Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +