18 octobre 2021 - 15:15 |

150 000 ha de pâturages identifiés par le Ghana

Plus de 150 000 hectares (ha) ont été identifiés au Ghana par le gouvernement pour constituer des réserves de pâturage, a indiqué jeudi le ministre adjoint de l’Alimentation et de l’agriculture, Mohammed Hardi Tufeiru lors de la 5ème réunion du comité technique du Projet régional de dialogue et d’investissement pour le pastoralisme et la transhumance au Sahel et dans les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest (Predip) qui s’est tenue à Accra.

Outre les zones de pâturage qui permettront d’alimenter 520 000 têtes de bétail pendant quatre mois de l'année, cette superficie dédiée comprend environ 500 km de corridors pour le bétail et des centres de services répartis sur plusieurs localités à Kintampo North, Fanteakwa North, Sekyere Afram Plains, SekyereKumawu et Adaklu, rapporte le Ghanaian Times.

Le coût de cette opération est estimé à 25 millions de cedis (€ 3,5 millions).

Rappelons que le Predip est un projet de l’Union européenne d’une durée de 5 ans, de 2018 à 2023, et représente un budget de € 25 millions. Huit pays en sont bénéficiaires dont 5 côtiers (Côte d’Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Nigeria) et 3 sahéliens (Mali, Burkina Faso, Niger).

Depuis la mise en place du projet au Ghana il y a trois ans, 10 banques d’aliment pour bétail ont été construites, ainsi que 3 marchés de bétail, deux quais de chargement et un parc de vaccination, a précisé Abdoulaye Mohamadou, secrétaire exécutif du Cilss. En outre, 28 étudiants ont été formés au pastoralisme et deux plateformes d’innovations multi-acteurs ont été créées à Korhogo en Côte d’Ivoire et à Builsa au Ghana.

Mots-clés: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +