18 décembre 2018 - 17:07 |

Les céréales, tubercules, légumineuses attendues en forte hausse en 2018/19 en Afrique de l'Ouest

On estime la production céréalière 2018/19 au Sahel et en Afrique de l’Ouest à 74,2 millions de tonnes (Mt), en hausse de 8 et 19% respectivement par rapport à l’an dernier et à la moyenne quinquennale, a-t-il été rapporté lors de la réunion du dispositif régional de Prévention et de gestion des crises alimentaires (Pregec) au Sahel et en Afrique de l’Ouest  qui s'est tenue à Abidjan du 19 au 21 novembre. Les productions de tubercules sont aussi en hausse de 21% par rapport à la moyenne et celles des légumineuses et oléagineux de 29%,.

 

La situation pastorale est généralement satisfaisante avec une bonne disponibilité des pâturages et des points d’eau. Toutefois les pâturages inférieurs à la moyenne à l’Est du Burkina Faso, au centre du Mali (Mopti), à l’ouest du Niger (Tahoua et Tillabéry) et au nord du Sénégal présagent d'une transhumance précoce qui pourrait être limitée dans certaines zones pastorales du Burkina Faso, Mali, Niger, Nigeria et du bassin du Lac Tchad du fait de l’insécurité civile persistante, souligne le communiqué diffusé aujourd'hui par FewsNet.

 

Sur les marchés, les prix des denrées alimentaires affichent une stabilité, voire une baisse par rapport au mois précédant et à l’an dernier à la même période, mais demeurent supérieurs à la moyenne, sauf au Niger où ils sont en baisse. Les prix des petits ruminants restent stables voire supérieurs à la moyenne mais ceux des bovins sont inférieurs à la moyenne dans le Sahel, particulièrement au Tchad et au Niger à cause de la persistante des faibles opportunités d’exportation au Nigeria. Le fonctionnement des marchés reste perturbé dans le bassin du Grand Lac Tchad, dans le nord et le centre du Mali et dans la région de Liptako-Gourma en raison de l'insécurité civile.

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +