19 janvier 2022 - 11:56 |

La Côte d'Ivoire et l'UE font le point de leur travail commun, en attendant le nouveau cadre UE-ACP

Hier, à l’occasion de son atelier annuel, la Cellule de coordination de la coopération Côte d’Ivoire-Union européenne (CCC CI/UE) a permis de dresser le bilan des actions menées dans divers domaines dont l’agriculture et a indiqué le nouveau cadre de travail UE-ACP qui verra le jour en mars.

S’agissant du bilan agricole, la Cellule de coordination a accompagné le gouvernement ivoirien dans son Programme d’appui au secteur vivrier en Côte d’Ivoire (PASVCI), financé à environ € 20 millions, à travers la production maraîchère et de manioc dans l’ensemble du pays, notamment à Korhogo, Bouaké, Katiola, Ferké, Odienné, etc. ainsi que la commercialisation de ces produits, indique le communiqué.

En outre, 200 ha de plantation de banane dessert ont été implantés avec le soutien de l’UE dans le Sud du pays, précisément à Tiassalé, et en a fait pareillement au Nord, notamment à Tortiya (département de Niakaramadougou).

Une convention de financement de € 8 millions en appui au programme Cacao Durable a été également signée, a-t-il été rappelé.

Sur 2022, il est prévu de poursuivre les actions en cours, notamment le programme vivrier, l’accompagnement dans les secteurs du cacao, le foncier rural, l’appui aux organisations de la société civile, l’environnement et l’énergie, en particulier l’énergie renouvelable.

Globalement, dans le cadre de cette coopération, tous secteurs confondus, "Les prévisions d’engagement (contrats à passer) 2021 étaient de € 37,05 millions. Les engagements prévus ont été réalisés à environ 71,63% soit un montant de € 26,54 millions de contrats passés, avec un taux de décaissement de 93,98% malgré les contraintes liées au Covid-19, a expliqué Semon Bamba, coordonnateur ivoirien de la Cellule.

L'accord de Samoa d'ici mars

Dans un cadre plus général en matière de coopération, il a rappelé que le nouvel accord de partenariat entre l’UE et l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) intitulé « Accord de Samoa » devrait être signé avant fin mars 2022 et remplacera l’Accord de Cotonou arrivé à échéance. Ce nouveau cadre de coopération entre l’UE et l’OEACP sera soutenu par l’instrument financier unique appelé l’Instrument de Voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale (IVCDCI) en anglais NDICI doté, sur la période 2021-2027, d’une enveloppe d’environ € 79,5 milliards. Il remplacerait le Fonds européen de développement (FED).

Il a indiqué que les fiches d’actions en cours d’élaboration dans le cadre du Programme Indicatif Multi-annuel (PIM) 2021-2027 pour la Côte d’Ivoire, d’un montant de € 228 millions, seront finalisées cette année.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +